6 photos
Voir le diapo
Peter Parker tisse de nouveau sa toile au cinéma. C'est ce mercredi 30 avril que sort The Amazing Spider-Man 2 : le destin d'un héros, suite du reboot avec Andrew Garfield et Emma Stone. Dans ce nouveau volet, l'homme araignée va se retrouver face à de nouveaux ennemis. PureBreak a pu voir le film et pèse les points positifs et négatifs de cette suite très attendue.

Après avoir fait face au Lézard dans The Amazing Spider-Man, Peter Parker (Andrew Garfield) se retrouve à un tournant de sa vie dans The Amazing Spider-Man 2. Ses études au lycée s'achèvent, sa relation avec Gwen Stacy (Emma Stone) est en danger et son passé est toujours aussi opaque. Mais Peter va devoir mettre tout cela de côté quand Electro (Jamie Foxx) menace la ville de New York. Pourra-t-il à la fois rester Spider-Man sans sacrifier sa vie amoureuse ?

On a aimé

L'humour

C'est une des forces du Spider-Man version Andrew Garfield : il est beaucoup plus proche des comics que la version de Tobey Maguire. Cela se voit encore plus dans ce second film où Peter Parker est beaucoup plus drôle, enchaînant les répliques hilarantes. Un bon moyen pour donner une vraie impression de divertissement lors des grosses scènes d'action.

Dane DeHaan

Petit nouveau de la franchise, Dane DeHaan reprend le rôle de James Franco, Harry Osborn. Agé de 27 ans, l'acteur américain s'est fait connaître en 2012 dans le film Chronicle avant de donner la réplique à Daniel Radcliffe dans Kill Your Darlings. Il incarne un Harry Osborn étonnant, convainquant grâce à son aspect physique particulier mais aussi grâce à son jeu d'acteur. Si vous n'avez pas peur en salles, on ne comprend pas.

Les scènes d'action

Pour ce second volet, les scènes d'action sont évidemment au rendez-vous. Qui dit scène d'action dit aussi effets spéciaux. Bonne nouvelle encore une fois, ils sont très bien réussis notamment avec le personnage d'Electro qui est à la hauteur des attentes. Seul regret, de nombreux effets ralentis qui, avec la 3D, peuvent un peu jouer avec les yeux des spectateurs.

Des méchants pas si nombreux

C'était l'une des craintes des fans avant la sortie : trop de méchants va-t-il tuer les méchants ? Et bien non. Non seulement car Electro et le Bouffon Vert ont deux places différentes (et chronologiquement bien organisées) mais aussi car le Rhino est beaucoup moins présent que prévu. Certains seront peut-être un peu déçu de la quasi-absence de Paul Giamatti mais cela nous donne de l'espoir pour le troisième film de la franchise.

On a moins aimé

Le côté (trop) romantique

Peter et Gwen étant toujours au lycée, ils ont une vie amoureuse... d'adolescents. C'est certainement l'une des faiblesses du film, ce va-et-vient entre les deux personnages passant du "je veux rompre" à "je t'aime" plusieurs fois au cours du film. Non, le côté amour dégoulinant n'était pas à notre goût.

Une sous-intrigue qui n'amène rien

Autre déception, l'explication de la disparition des parents de Peter. Si nous ne sommes pas déçu par les explications apportées par le film, elles n'apportent rien à l'histoire mis à part ajouter une quinzaine de minutes au film. Dommage...

The Amazing Spider-Man 2, actuellement au cinéma.

The Amazing Spider-Man : le destin d'un héros
Spider-Man : après l'homme araignée, une super-héroïne en approche
The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros - ce qu'on a aimé (ou pas)
The Amazing Spider-Man 2 : Evian transforme le héros... en bébé-danseur
The Amazing Spider-Man 2 : dernière bande-annonce explosive avant la sortie
voir toutes les news de The Amazing Spider-Man : le destin d'un héros Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème