Freeze Corleone : La Licra dénonce l'"antisémitisme" de ses textes, son manager réagit
Freeze Corleone : La Licra dénonce l'"antisémitisme" de ses textes, son manager réagit
Quelques jours après la sortie de LMF, son nouvel album, Freeze Corleone voit la Licra s'attaquer à ses textes. L'interprète de Hors Ligne est notamment accusé par l'association d'être antisémite et de faire l'apologie d'Hitler.

Le retour de Freeze Corleone dans le monde du rap ne fait clairement pas que des heureux. Quelques jours seulement après la sortie de "LMF", son tout nouvel album, le rappeur se retrouve au coeur de plusieurs polémiques. Après avoir vu la FNAC retirer son album de ses magasins, c'est au tour de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de passer à l'offensive à son encontre.

La Licra s'en prend à Freeze Corleone

Sur Twitter, le compte officiel de l'association a en effet souhaité faire réagir les différents acteurs du marché musical (Deezer, Spotify ou encore Apple Music et même Google Play Music) afin de mettre en place un boycott de l'artiste. Les raisons invoquées ? "Le rappeur fait business de son obsession des juifs" explique la Licra, qui reproche à Freeze Corleone un "Antisémitisme, complotisme" et des "apologies d'Hitler, du IIIe Reich et du terroriste Mollah Omar".

Dans sa démarche, la Licra - qui déclare notamment "L'impunité doit cesser. Nous demandons à l'ensemble des acteurs partenaires de prendre leurs responsabilités", n'a pas hésité à créer et publier une compilation vidéo de certaines lyrics dérangeantes du rappeur afin de sensibiliser les personnes concernées par cet appel. Que ce soit avec "J'arrive déterminé comme Adolf dans les années 30", "Monte un empire comme le jeune Adolf, déterminé avec de grandes ambitions comme le jeune Adolf", "J'suis à Dakar, t'es dans ton centre à Sion", la sélection de l'association a de quoi faire réagir.

Le manager du rappeur contre-attaque

Et parmi les réactions à ces posts, on retrouve notamment celle de Shone, le manager de Freeze Corleone. Sans surprise, celui-ci a tenu à défendre le rappeur en déclarant notamment, "Il fait pareil concernant l'esclavage par exemple, de plus ANTI veut dire contre. Ou est-ce qu'il y a paroles CONTRE" avant de conclure, "La victimisation n'est pas nécessaire voyons." L'histoire ne fait probablement que commencer...

News
essentielles
sur le
même thème