Derek Medina a tué sa femme Jennifer avant de publier la photo du corps sur Facebook
Derek Medina a tué sa femme Jennifer avant de publier la photo du corps sur Facebook
Certains internautes ont une manière tragique d'utiliser Facebook. En Floride, un homme a tué sa femme sous prétexte qu'elle le battait et a publié une photo du corps ensanglanté sur le réseau social, avant de faire ses adieux à ses proches et de se rendre à la police.

Certains internautes ont une utilisation étrange et inquiétante de Facebook. Ils y postent des photomontages obscènes de leur prof, des vidéos de passages à tabac, des petites annonces pour le moins surprenantes, comme la vente d'un nourrisson ou encore des images de décapitation d'une femme. Derek Medina, 31 ans, en fait partie puisqu'il a partagé jeudi une photo du cadavre de sa femme qu'il venait de tuer.

La photo de son cadavre publiée sur Facebook

Dans la région de Miami en Floride, Derek Medina, 31 ans, a tué sa femme Jennifer, 26 ans. Son premier geste ? S'enfuir ? Non l'homme a alors pris une photo du corps ensanglanté de sa défunte épouse avant de la poster sur Facebook, accompagnée du message : "Paix à ton âme Jennifer Alfonso". Peu avant ce message macabre, Derek avait écrit sur sa page Facebook, depuis supprimée : "Je vais aller en prison ou être condamné à mort pour avoir tué ma femme, je vous aime mes amis, vous allez me manquer, prenez soin de vous, les gens de Facebook vous allez me voir aux informations".

Un acte de légitime de défense ?

Le mari invoque alors la légitime défense pour expliquer son geste sur Facebook. "Ma femme me battait, je ne peux supporter un tel abus voilà pourquoi j'ai fait ce que j'ai fait. J'espère que vous me comprendrez" a-t-il affirmé avant de se rendre à la police, rapporte le Miami Herald. Plusieurs proches de la victime, interrogé par le quotidien ont parlé de Derek comme d'un homme "très jaloux", qui "avait déjà battu sa femme". Selon le journal, les menaces de rupture de sa femme pourraient à l'origine d'une dispute ayant mal tourné.

Facebook
Facebook Messenger : attention à l'arnaque, si vous recevez un message avec "ça te ressemble"
WhatsApp : la mise à jour des conditions d'utilisation fait flipper les internautes
Facebook Dating arrive en France : voilà ce que vous devez savoir pour l'utiliser
Facebook prend de nouvelles mesures contre les incitations à la haine
voir toutes les news de Facebook Découvrir plus d'articles