Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Fifty Shades of Grey : un homme s'inspire du livre et cache son identité pour multiplier les conquêtes, elles portent plainte pour viol !
Pour multiplier les conquêtes, un homme de 70 ans s'est inspiré des fantasmes SM de Fifty Shades of Grey et a menti sur son identité. Ligotées et les yeux bandés, ces femmes n'ont pas pu voir à quoi il ressemblait vraiment... jusqu'à ce que le bandeau soit enlevé et qu'elles voient que leur étalon n'était pas la personne qu'elles imaginaient.

Fifty Shades of Lies

Alors que Fifty Shades Freed (Cinquante nuances plus claires) sort ce 7 février 2018 au cinéma, Fifty Shades of Grey (Cinquante Nuances de Grey) a donné des idées à un sexagénaire. Comme l'a rapporté Sept à Huit sur TF1, un homme a menti sur son identité pour enchaîner les conquêtes.

Sur un site de rencontres, il s'est fait passer pour Anthony Laroche 37 ans, un bel architecte d'intérieur à l'allure sportive sur les photos de son profil. Dans ses messages coquins avec le femmes, il s'inspire des fantasmes SM de Fifty Shades of Grey, leur demandant de venir chez lui les yeux bandés. Mais une fois le rapport sexuel consommé, c'est Gérard, 70 ans, qui apparaissait devant leur yeux. Pas vraiment le portrait de Jamie Dornan alias Christian Grey.

"J'ai vu une personne dégarnie, à lunettes, bedonnante"

"Il s'est mis à parler d'une scène comme dans Cinquante Nuances de Grey" se souvient une victime, comme elle l'a expliqué dans le reportage. Le scénario ? "C'était de se bander les yeux. Il fallait que ce soit beau, unique. Je comprenais pas trop" a-t-elle avoué, précisant qu'elle n'avait "pas le droit de toucher ou de voir son partenaire".

Mais une fois qu'il y a eu "pénétration" et "quelques attouchements", celle qui témoigne a confié en avoir marre et a décidé d'enlever son bandeau. Résultat ? "J'ai vu une personne dégarnie, à lunettes, bedonnante" se souvient-elle, "j'ai hurlé", le traitant de "malade" et de "fou". "On m'a violé" ajoute-elle, toujours secouée par cette histoire.

Il risque 20 ans de prison

Et cette mère de famille n'est pas la seule à s'être fait avoir. Elles ont été plusieurs à porter plainte pour "viol par surprise". Au total, Gérard aurait fait ce coup à 24 femmes. Il risque 20 ans de prison.

L'homme de 70 ans a accepté de recevoir l'équipe de Sept à Huit dans son appartement, sur la promenade des Anglais à Nice. Il leur a indiqué que c'est là que ses conquêtes "arrivaient nues, avec le bandeau". Et il ne voit pas où est le mal : "Je n'ai jamais ni obligé ni forcé qui que ce soit à quoi que ce soit".

En revanche, il s'est imaginé une fausse identité au point de se créer des faux comptes sur les réseaux sociaux, pour rendre la chose plus vraie.

Fifty Shades of Grey
10 tournages de scènes de sexe qui ne se sont pas vraiment passés comme prévu
Fifty Shades : un homme de 70 ans s'inspire de la saga et se fait accuser de viol
Fifty Shades of Grey censuré par TF1, les internautes énervés : "C'est 50 nuances de bisounours !"
Fifty Shades of Grey : doublure, rumeurs de tensions... 6 secrets de tournage étonnants
voir toutes les news de Fifty Shades of Grey Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème