Edward Snowden a obtenu un asile temporaire d'un an en Russie
Edward Snowden a obtenu un asile temporaire d'un an en Russie
Recherché par Washington pour espionnage, Edward Snowden s'était réfugié dans un aéroport de Moscou, après que les Etats-Unis lui ont confisqué son passeport. Il vient d'en sortir puisqu'il a obtenu l'asile temporaire pour un an en Russie.

Alors que Bradley Manning, à l'origine des fuites de documents militaires à WikiLeaks, vient d'apprendre qu'il encourraitjusquà 136 ans de prison, Edward Swoden, l'ex-consultant de la NSA (Agence nationale de sécurité américaine) est sorti de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo où il était réfugié depuis le 23 juin. Il pourra rester un an en Russie qui vient de lui accorder l'asile politique temporaire.

Asile temporaire en Russie

Il avait demandé le statut de réfugié politique à 21 pays dont la France, Edward Snowden vient d'obtenir l'asile temporaire pour un an en Russie, où il a trouvé refuge depuis le 23 juin. "Snowden a quitté l'aéroport Cheremetievo. On vient de lui remettre un document attestant qu'il a reçu un asile temporaire pour un an en Russie", a déclaré son avocat russe. A l'origine des déclarations sur les programmes américains de cybersuveillance, il est accusé d'espionnage et s'est vu retirer son passeport américain le 23 juin dernier. Le site web WikiLeaks, dont le créateur Julian Assange est toujours réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres, s'est montré prudent sur son compte Twitter officiel @wikileaks : "Nous avons gagné une bataille mais pas la guerre".

Sa sécurité ? Une priorité pour la Russie

L'avocat de Snowden a assuré qu'il se trouvait dans un "lieu sûr", qui "ne sera pas divulgué pour des questions de sécurité car il est l'homme le plus recherché du monde". Il a déclaré à l'agence Reuters, citée par The Guardian, que l'ex-consultant de la NSA allait "bien". "Il peut vivre où il veut" en Russie a-t-il ajouté. Le site Russia Today a également assuré sur son compte Twitter @RT24news que sa sécurité était une priorité par l'Etat russe.

Dans l'actu aussi : Pull "chômeur" à 285 euros, une défense risible : "Chômeur, je trouve ça hyper mignon comme mot" / J.K. Rowling : son pseudo d'auteur trahi ? Par ici la monnaie !

News
essentielles
sur le
même thème