WikiLeaks : Bradley Manning encourt jusqu'à 136 ans de prison et pourrait bien avoir droit à son film
WikiLeaks : Bradley Manning encourt jusqu'à 136 ans de prison et pourrait bien avoir droit à son film
Alors que Bradley Manning, la source de très nombreux documents publiés par WikiLeaks, vient d'échapper au pire lors de son procès mardi, il pourrait prochainement avoir droit à son propre film. Lanceur d'alerte pour certains, traître pour d'autres, le jeune militaire américain encourt jusqu'à 136 ans de prison pour violation de lois sur l'espionnage et vols de documents confidentiels.

Alors qu'Edward Snowden est toujours réfugié dans un aéroport de Moscou en Russie suite à ses révélations sur les programmes américains de cybersuveillance, Bradley Manning, à l'origine des fuites de documents militaires américains (notammant sur les guerres en Irak et Afghanistan) à WikiLeaks a du affronter le juge mardi 30 juillet.

Non coupable de "collusion avec l'ennemi"

Bradley Manning a échappé au pire durant l'audience. Il a été déclaré non coupable de "collusion avec l'ennemi", le plus grave des 22 chefs d'accusation portés contre lui, et pour lequel il risquait la prison à vie. Le jeune militaire de 25 ans a toutefois été reconnu coupable de plusieurs violations de la loi sur l'espionnage et de vols de documents confidentiels.

Une peine pouvant aller jusqu'à 136 ans de prison

Ses révélations faites au site WikiLeaks risquent cependant de lui coûter très cher. Il encourt jusqu'à 136 ans de prison après avoir été reconnu coupable de plusieurs violations de la loi sur l'espionnage. La peine sera fixée lors d'une audience ultérieure. Il est accusé d'avoir fourni au site WikiLeaks, des milliers de rapports militaires sur les guerres en Irak et en Afghanistan, ainsi que des documents relatifs aux détenus de la prison américaine de Guantanamo à Cuba. S'il a plaidé coupable pour une dizaine de chefs d'accusation, il en a rejetté une dizaine d'autres qui l'accusent d'avoir sciemment aidé Al-Qaida.

Un film en préparation ?

Alors qu'un film sur WikiLeaks et son fondateur Julian Assange, avec Benedict Cumberbatch, a déjà sa bande-annonce, Hollywood envisage d'adapter les aventures de Bradley Manning sur grand écran. Selon Variety, le réalisateur derrière le documentaire We Steal Secrets: The Story of WikiLeaks (toujours en production), Alex Gibney, aimerait adapter le livre Private : Bradley Manning, WikiLeaks, and the Biggest Exposure of Official Secrets in American History sur grand écran.

News
essentielles
sur le
même thème