Vincent Peillon a dévoilé son projet de cours de "morale laïque"
Vincent Peillon a dévoilé son projet de cours de "morale laïque"
Vincent Peillon a dévoilé son projet de morale laïque, un nouveau cours qui sera enseigné de la primaire au lycée. Le ministre de l'Education souhaite en faire un enseignement à part entière, à raison d'au moins une heure par semaine, dès la rentrée 2015.

Les élèves pourront bientôt ajouter le cours de "morale laïque" à leurs enseignements. Vincent Peillon vient de dévoiler les contours de ce nouveau cours, qui sera enseigné de la primaire au lycée.

Un nouveau cours du CP à la terminale

Après la réforme des rythmes scolaires, qui sera appliquée à Paris dès la rentrée 2013, Vincent Peillon s'attaque aux contenus même de l'enseignement. Après avoir longuement planché sur son projet, le ministre de l'Education a dévoilé son cours de morale laïque. Il sera au programme dès la rentrée 2015, du CP à la terminale, à raison d'une heure par semaine. Dans un entretien accordé au Monde lundi, il définit la morale laïque comme "un ensemble de connaissances et de réflexions sur les valeurs, les principes et les règles qui permettent, dans la République, de vivre ensemble selon notre idéal commun de liberté, d'égalité et de fraternité".

Des contours encore flous

Cette définition ne dit pas grand chose de son contenu. Une chose est sûre cependant, il devrait s'agir d'une matière à part entière et non transversale. Et le ministre a son idée sur la régularité de l'enseignement : "Ma préconisation, c'est une heure par semaine minimum dans le primaire, une heure minimum au collège, et pour le lycée, au minimum 18 heures annuelles" explique-t-il. Le cours de morale laïque aura donc son propre manuel, ses propres horaires et sa propre notation. Cette évaluation pourrait notamment passer par un contrôle continu au baccalauréat. Seuls les profs volontaires l'enseigneront mais tous seront formés pour, assure également le ministre. Le fond du programme n'est pas encore défini, mais devra s'étendre du CP à la terminale.

Dans l'actu aussi : Mariage pour tous : chantage et menaces contre le président de l'Assemblée Claude Bartolone / François Hollande encore plus impopulaire que Nicolas Sarkozy : record battu