Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

2 photos
Voir le diapo
Le chanteur d'Eagles of Death Metal Jesse Hughes a fait de nouvelles déclarations qui risquent d'hérisser les poils de beaucoup de personnes. Lors d'un entretien pour Fox Business, il a expliqué que, selon lui, des membres de la sécurité du Bataclan étaient impliqués dans l'attentat survenu le 13 novembre dernier.

Les (graves) accusations de Jesse Hughes

Le 13 novembre dernier, le groupe Eagle Of Death Metal a eu la chance de sortir indemne de l'attentat survenu au Bataclan, qui a fait 90 morts. Après le drame, le chanteur Jesse Hughes a fait part de sa tristesse et a souhaité rendre hommage aux victimes sur le lieu de la tragédie ou encore dans les médias. Mais ce mercredi 9 mars (soit 4 mois après l'attentat), ce sont des propos très différents (et graves) qu'il a tenu lors de son entretien avec Fox Business. En effet, le rockeur a accusé des membres de la sécurité de la salle de spectacle d'être complices des terroristes.

"Quand je suis entré dans les coulisses, je suis passé devant un gars qui était censé faire la sécurité et il ne m'a même pas regardé. (...) Je suis directement allé voir le gestionnaire et je lui ai demandé qui était ce type. Je lui ai dit que je voulais qu'on place un autre gars à sa place mais on m'a seulement répondu que d'autres gardes n'étaient pas encore arrivés. Ce n'est qu'après que j'ai découvert qu'il y avait six gardes, ou peut-être plus même, qui n'étaient pas venus du tout" a t-il tout d'abord confié. Et de conclure : " Il semble assez évident qu'ils avaient une raison de ne pas se présenter".

>>> Eagles of Death Metal en concert : minute de silence et guitare bleu, blanc, rouge à l'Olympia <<<

Un élément pris en compte dans l'enquête ?

Une déclaration qui a de quoi énerver, mais aussi surprendre, puisque cette anecdote n'a jamais été évoquée dans le cadre de l'enquête qui est en cours. Joint par RTL France, les enquêteurs "ne considèrent pas que ce témoignage est sérieux". Selon eux "les vérifications ont été faites dès le départ et rien d'anormal n'a été constaté" peut-on lire.

News
essentielles
sur le
même thème