Divines : le film en images
Divines : le film en images
C'est le 31 août prochain que le film Divines sortira au cinéma. L'occasion pour la réalisatrice Houda Benyamina de nous plonger dans une banlieue parisienne passionnante et émouvante, et pour les deux jeunes actrices Oulaya Amamra et Déborah Lukumuena de percer l'écran.

Déborah Lukumuena (Maimouna)

Elle est encore une novice au cinéma, puisque Divines est son tout premier film. Pourtant, comme elle l'a confié lors d'un entretien avec cameo-nancy ce premier rôle ne l'a pas empêchée de donner tout ce qu'elle avait à donner : "Dans une scène à la fin du film où physiquement et intellectuellement je devais tout mettre au service de mon personnage. Ce moment reste ancré parce que j'ai l'impression, en toute modestie, que j'ai atteint ce que je devais atteindre. J'ai arraché mon voile de pudeur. Quand on débute et qu'on doit utiliser des choses qui appartiennent à notre intimité, on pense que c'est une intrusion injuste." La marque des plus grandes actrices ? Probablement. Car cette jeune femme de 21 ans ne semble pas décidée à s'arrêter en si bon chemin. Au contraire, en plus de continuer à se faire plaisir devant la caméra, elle a un rêve bien précis en tête : "Mon rêve, c'est que lorsqu'il y a des actrices noires à l'affiche, ça ne soit pas vécu comme un événement. C'est triste en 2016, mais on en est encore au stade de demander ça ! On doit se faire notre place."

Et si jamais vous êtes tombés sous le charme du talent de la comédienne, vous pouvez la retrouver sur Twitter, site qu'elle semble particulièrement adorer.

Divines : Déborah Lukumuena et Oulaya Amamra
Divines : Déborah Lukumuena et Oulaya Amamra

Oulaya Amamra (Dounia)

De son côté, les choses sont légèrement différentes. Malgré son jeune âge (20 ans), la comédienne possède déjà une jolie filmographie avec des rôles dans l'excellente série 3 X Manon, l'étonnant film L'orchestre des Aveugles et l'adaptation très attendue de Tamara, et même quelques récompenses comme le Prix d'interprétation au Festival Premiers Plans d'Angers pour son rôle dans "Belle gueule". Et si l'actrice est la soeur d'Uda Benyamina (la réalisatrice de Divines), ne comptez pas sur elle pour emprunter la voie de la facilité. Tout comme Déborah Lukumuena, elle n'hésite pas à se défier afin de donner le meilleur d'elle-même pour un rôle et convaincre tout le monde. Ainsi, pour mieux comprendre Dounia, elle avoue à Minutemabelle avoir vécu une préparation particulière : "J'ai dormi dans un camp de roms et quand j'ai vu qu'on allait encore au 21ème siècle chercher de l'eau dans les puits mais que ça choque personne, j'ai compris pourquoi elle avait la rage, envie de dignité et sortir sa mère de là."

Une détermination qui devrait lui ouvrir les portes du succès dans le futur, d'autant plus qu'elle ne semble pas aimer se reposer sur ses acquis. Alors qu'elle vient d'entrer au Conservatoire de Paris, Oulaya Amamra confesse à Journaldesfemmes : "J'ai trois ans devant moi pour me parfaire, avoir une bonne technique, être à l'aise avec mon corps. Le cinéma sera toujours là. Je m'y consacrerai quand je serai au top. J'atteindrai peut-être mon rêve de petite fille : entrer à la Comédie-Française." C'est tout ce qu'on lui souhaite.

Divines : Déborah Lukumuena et Oulaya Amamra
Divines : Déborah Lukumuena et Oulaya Amamra