Demon Slayer : un doublage fatiguant ? Un acteur japonais de l'anime se confie
En attendant la saison 2 de l'anime Demon Slayer - dont la date de sortie / diffusion est fixée au 25 septembre 2021 (disponible sur Wakanim en France), Natsuki Hanae, l'interprète de Tanjiro, s'est confié sur son travail de Seiyū. Et à en croire ses propos, le doublage du film Le Train de L'Infini a été fatigant pour les acteurs.

Si les anime sont aussi populaires aujourd'hui, ce n'est pas seulement grâce aux formidables histoires adaptées de mangas toujours plus originaux les uns que les autres, ou aux techniques d'animation qui s'améliorent d'année en année. L'une des grandes forces de ces séries japonaises se trouve notamment... au casting.

Un doublage épuisant pour les acteurs

En effet, à l'instar des comédiens français comme Arnaud Laurent (Fairy Tail) qui excellent derrière un micro, la technicité des doubleurs japonais apporte à chaque fois une nouvelle dimension aux images qui défilent. Considérés comme des Dieux vivants au Japon, ces Seiyū n'hésitent jamais à donner de leur personne pour apporter la puissance et l'émotion nécessaires à une scène, quitte à parfois s'évanouir en plein tournage.

A ce sujet, selon Natsuki Hanae - l'interprète de Tanjiro dans Demon Slayer, son travail sur le film Le Train de l'Infini a été le plus éprouvant depuis ses débuts avec ce personnage. A l'occasion d'une interview accordée à AnimeNewsNetwork, le comédien a confessé que le film et la série ne représentaient pas la même charge de travail, "J'ai ressenti une différence au moment de l'enregistrement vis-à-vis de l'anime." Une différence importante ? Absolument, "Je commençais à craindre que tout le monde perde sa voix étant donné que nous doublions tous avec sérieux et intensité".

Une version différente de Tanjiro sur le film

Durant le doublage, Natsuki Hanae a personnellement constaté que Tanjiro vivait une aventure inédite. Là où l'anime est un peu plus posé et installe progressivement les événements, le rythme du film était nettement plus intense, "Il y avait énormément de séquences de combat avec beaucoup de bruits en arrière-plan, et Tanjiro devait élever sa voix durant tout le long." Une situation inédite sur cette licence, qui a fortement impacté son jeu, "Il y avait tellement de scènes où il traversait des montagnes russes émotionnelles. Donc cette fois-ci, j'ai décidé de prioriser la mise en avant de ces émotions lors du doublage".

Une évolution inattendue pour l'acteur, loin de l'image habituelle de son personnage. Il l'a rappelé, son approche jusqu'à présent avait été plus sobre et humaine, "Le souhait de Tanjiro est de ramener l'humanité de Nezuko et je tente toujours de garder ce sentiment à l'esprit quand je lui prête ma voix. C'est une personne à la fois sérieuse et gentille, je tente toujours de préserver ce côté pure, cette empathie envers les autres".

Des révélations qui nous rappellent l'importance du travail des Seiyū sur les anime et pourquoi Le Train de L'Infini est un film à voir absolument.