Demon Slayer - Le Train de l'Infini : le film bat tous les records au Japon
Demon Slayer - Le Train de l'Infini : le film bat tous les records au Japon
Demon Slayer - Le Train de l'Infini est encore inédit en France, mais le film adapté de l'oeuvre de Koyoharu Gotōge cartonne déjà au Japon. En pleine période de Covid-19, il vient même de battre un record impressionnant.

Tandis que les salles de cinéma ont du mal à garder leurs portes ouvertes aux USA, que celles en France doivent faire face aux nouvelles règles du couvre-feu, le monde du 7ème Art ne se porte pas si mal au Japon. En pleine crise sanitaire mondiale liée à l'épidémie de Covid-19, le film d'animation Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba - Le Train de l'Infini est en effet en train de battre tous les records.

Demon Slayer bat des records

Comme le révèle le New York Times, "Le film a surpassé toutes les attentes et a plus que doublé le record du pays concernant le plus gros week end d'exploitation". Pour faire simple, en seulement 2 jours, ce film - adapté de l'animé Demon Slayer, lui-même adapté du mangé de Koyoharu Gotouge, a attiré 3,4 millions de personnes au cinéma au Japon, lui permettant ainsi d'engrangé 44 millions de dollars de recettes, ce qui était inédit jusque-là.

Et pour bien comprendre à quel point cette influence est importante, le film a fait plus d'entrées en un week end au Japon que tous les autres films combinés dans le reste du monde sur une même période. Oui, c'est fou et ça nous rappelle à quel point cette oeuvre - débutée en 2016 et terminée en mai 2020, est culte et adorée du public.

Un succès encourageant

Alors certes, la concurrence n'est pas très folle à l'heure actuelle, tous les gros studios américains ayant notamment repoussé la sortie de leurs gros films à 2021 ou opté pour la case streaming. Néanmoins, ce résultat, qui ne demande qu'à augmenter au fil des jours, devrait rassurer plus d'un studio et exploitant de salles.

Là où le Japon arrive relativement à maîtriser l'épidémie de Covid-19, ce succès confirme qu'à partir du moment où les spectateurs se sentent en sécurité et que l'offre est intéressante à leurs yeux, ils sont prêts à retourner au cinéma pour se divertir. Aussi, même si le virus est encore loin d'être parti, cette réalité devrait redonner le sourire à certaines personnes.