Par Mathis Ferrut Journaliste people, télé, télé-réalité
Passionné par le monde des médias depuis son plus jeune age, la télévision n’a aucun secret pour lui. Loft Story, Star Academy, Secret Story, les Ch’tis, les Marseillais… Il est une véritable encyclopédie de la télé-réalité. Il est aussi un fan de sport (particulièrement de football et du Paris Saint-Germain) et de musique. Il écoute de tout et ses playlists en surprennent plus d’un !
Loup avait raconté son confinement à PRBK. Coronavirus : fin du port du masque à l'intérieur et levée du pass vaccinal
Ce jeudi 3 mars 2022, Jean Castex a dévoilé les nouvelles mesures mises en place par le gouvernement face à la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19. Et à l'approche des élections présidentielles, le Premier ministre vient d'annoncer qu'un allègement des restrictions allait être accordée au cours du mois de mars. Fin du port du masque, suspension du pass sanitaire... on vous explique tout.

La (presque) fin du masque en intérieur

Le masque à l'intérieur, c'est bientôt fini ! Ce jeudi 3 mars 2022, Jean Castex a pris la parole sur TF1 lors du Journal de 13h pour annoncer officiellement un nouvel allègement des restrictions sanitaires. "La situation s'améliore grâce à nos efforts collectifs et les conditions sont réunies pour une nouvelle phase d'allègement des mesures" a déclaré le Premier Ministre.

Face à cette apparente bonne nouvelle, il a donc annoncé que le port du masque en intérieur ne sera plus obligatoire dès le 14 mars 2022. Enfin presque. S'il ne sera effectivement plus utile d'être masqué dans la plupart des lieux publics (écoles, collèges, lycées, universités, discothèques, entreprises, restaurants, commerces, etc), il restera néanmoins indispensable pour deux cas particuliers : les transports en commun, "compte tenu de la promiscuité", et les établissements de santé.

Suspension du pass vaccinal

Autre mesure qui sera levée le 14 mars : le pass vaccinal. Après l'arrêt du télétravail le 2 février 2022, la réouverture des discothèques le 16 février 2022, puis la levée du masque dans quelques lieux fermés le 28 février 2022, elle restait la mesure la plus importante encore en place. Toutefois, attention, celle-ci pourrait rapidement être de nouveau activée si la situation venait à l'imposer.

En cause ? Pour l'arrêter, Olivier Véran avait préalablement fixé quelques conditions : avoir moins de 1500 patients Covid en réanimation (il y en a aujourd'hui 2329), avoir un taux d'incidence entre 300 et 500 au maximum (actuellement à 584) et un taux de reproduction du virus durablement inférieur à 1 (estimé en ce moment à 0,63). Or, même si Jean Castex assure que les signaux sont encourageants à ce jour, les conditions ne sont clairement pas remplies, ce qui peut laisser craindre une évolution négative dans les semaines à venir. Prudence.

A noter également : à l'instar du port du masque, le pass sanitaire restera tout de même indispensable dans les établissements médicaux comme les hôpitaux et les Ehpad. De même, l'obligation vaccinale qui s'applique aux soignants restera elle aussi en vigueur.