Coronavirus : pour aider les plus isolés, il les invite à mettre des tissus rouges aux fenêtres
Coronavirus : pour aider les plus isolés, il les invite à mettre des tissus rouges aux fenêtres
Un tissu rouge accroché à la fenêtre. Ca peut paraître sans importance, et pourtant, ça peut énormément aider les plus isolés pendant le confinement. C'est l'initative solidaire lancée par Christian Meunier, président de l'association Aéré 46 pour que les personnes les plus vulnérables se signalent à leurs voisins, qui peuvent alors leur venir en aide.

C'est dans les périodes difficiles que l'on se rend compte que la solidarité existe. En cette période de confinement, on ne peut que le constater. Alors que les Français sont officiellement confinés chez eux depuis mardi 17 mars 2020 midi et pendant au moins 15 jours, de nombreuses initiatives ont vu le jour. D'abord pour soutenir et remercier le personnel soignant, en première ligne dans la lutte contre le covid-19 (Coronavirus). Ensuite, pour venir en aide aux plus démunis et isolés. Mais comment savoir qui le sont ?

Un tissu rouge à sa fenêtre pour les plus isolés

Christian Meunier, diabétique, président de l'association Aéré 46 propose aux personnes isolées d'accrocher un tissu rouge à leur fenêtre pour se signaler à leurs voisins. Chiffon, foulard, drap, vêtement... tout est valable, du moment que c'est rouge et voyant. "C'est valable pour toutes personnes qui se trouvent dans une détresse sociale, qui a besoin d'une écoute. Si vous voyez un chiffon rouge à une fenêtre, allez sonner chez cette personne, rendez-lui service si nécessaire, tout en respectant les consignes et en restant à distance", explique cet habitant du département du Lot. "Moi, j'ai ma femme, mais il y a des personnes qui se retrouvent seules et ne peuvent pas prévenir. Le chiffon rouge est un moyen de le faire, ça va inciter les gens qui passent à s'arrêter, que ce soit en ville ou en campagne. C'est un geste qui ne coûte rien et qui peut rompre la solitude".

Une initiative solidaire

Il insiste sur l'importance de cette démarche : "Il faut créer une solidarité. Il faut diffuser le plus largement possible cette initiative. C'est un geste qui peut sauver une vie. La plupart du temps, notre voisin, on ne le connaît pas. Cette idée ne concerne pas que la ruralité, mais aussi la ville". Ce n'est pas tout : il a également lancé sur sa page Facebook un programme de vidéos intitulé "TV AERE 46", où professionnels de santé, nutritionnistes, cheffe de cuisine, humoriste, etc., donneront des astuces pour s'occuper.