Coronavirus : alerte de cas chez les jeunes, le ministre de la santé en France appelle à la vigilance
Coronavirus : alerte de cas chez les jeunes, le ministre de la santé en France appelle à la vigilance
Le Covid-19 est en train de toucher de plus en plus de jeunes en France et dans le monde. Olivier Véran, le ministre de la Santé, a en effet tiré la sonnette d'alarme sur de nouveaux cas de coronavirus chez les jeunes. Il leur demande donc de faire très attention cet été.

"Les patients sont jeunes, plus jeunes que lors de la précédente vague"

Alors que le port du masque est obligatoire dans les lieux fermés, le coronavirus est toujours bien présent en France. La DGS (Direction générale de la Santé) a même révélé ce vendredi 24 juillet 2020 que la circulation virale du Covid-19 est en "nette augmentation" dans l'Hexagone, avec plus de 1 000 nouveaux cas de coronavirus par jour. Et ce qui inquiète le ministre de la Santé Olivier Véran, qui s'est confié au Parisien, c'est que le virus touche de plus en plus de jeunes.

"Lors des campagnes de dépistage massif", "les patients sont jeunes, plus jeunes que lors de la précédente vague" a-t-il expliqué, et "le taux d'asymptomatiques est, lui, extrêmement élevé". Olivier Véran a précisé que "c'est le cas particulièrement en Île-de-France où l'on voit arriver des jeunes qui ont été infectés sans qu'on sache comment".

Cette augmentation de cas de coronavirus chez les jeunes est aussi en train de se passer au Canada. Le Dr Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique canadienne, a dévoilé dans un communiqué que "63%" des cas de coronavirus signalés "concernaient des jeunes de moins de 39 ans, dont un tiers (31 %) a été hospitalisé". Elle a aussi rappelé que les moins de 30 ans "ne sont pas invincibles" face à la maladie et que "tant qu'il n'y aura pas de vaccin, cohabiter avec la Covid-19 ne sera pas sans risque".

"Les jeunes font moins attention"

Une deuxième vague était envisagée à l'automne 2020, mais elle pourrait arriver encore plus tôt que prévue à cause de ce relâchement chez les plus jeunes. Le ministre de la Santé pense en effet que "les personnes vulnérables et âgées ont conservé un niveau de prudence élevé alors que les jeunes, eux, font moins attention". "C'est ce que l'on constate notamment lors des rassemblements festifs et surtout familiaux à l'origine de clusters" a-t-il ajouté.

Le problème, c'est que les jeunes ne présentent pas forcément de symptômes du Covid-19. Ils peuvent donc aussi contaminer les moins jeunes de leur entourage comme les parents, les grands-parents, les oncles et tantes...

Le coronavirus "ne prend pas de vacances"

Olivier Véran appelle donc les collégiens, lycéens et étudiants français à la "vigilance", surtout en cette période de vacances scolaires. "Je comprends parfaitement leur besoin de changer d'air et de souffler mais le virus, lui, ne prend pas de vacances. On n'a pas encore gagné la guerre" a-t-il souligné.

Quelles sont ses recommandations pour contrer le coronavirus ? Pendant cet été 2020, "il faut donc continuer à appliquer les gestes barrières, respecter les distances sociales, porter un masque et se faire dépister en cas de doute".

L'homme politique a aussi affirmé avoir signé un arrêté pour que le test PCR devienne "entièrement remboursé, sans avoir besoin d'une ordonnance et sans avoir à se justifier de la démarche ou présenter des symptômes".

News
essentielles
sur le
même thème