Le clip "Deviens génial" de Vald
Vous voulez devenir génial (même si vous l'êtes déjà) ? Vald vous donne toutes les astuces dans son nouveau clip. Après "Désaccordé" et "Gris", le rappeur français mise aujourd'hui sur "Deviens génial" comme troisième extrait de son album "Xeu", certifié disque de platine. Regardez !

Depuis son premier album "Agartha", composé des morceaux "Vitrine" en feat avec Damso, "Kid Cudi" ou encore "Ma meilleure amie", Vald cartonne et sa route vers le succès n'annonce aucun nuage - un peu comme celle de Moha La Squale, Roméo Elvis et Niska, même si sa musique ne plaît pas à tout le monde. Connu pour ses paroles crues et décalées et son côté sans filtre, le rappeur de 25 ans continue de séduire ses fans avec son second album "Xeu", illustré par les titres "Désaccordé", "Gris" et "Deviens génial", le dernier single de Vald.

Vald veut devenir "génial" dans son dernier clip

Dernier single qui a aujourd'hui le droit à son clip. On y découvre l'artiste français, micro à la main, dans une église entouré d'une chorale et face à un public composé de personnes plutôt banales qui mettent parfaitement en lumière les paroles de "Deviens génial".

La raison ? Vald explique dans son morceau, aux airs électro dont on n'a pas l'habitude, que la société d'aujourd'hui veut que l'on devienne génial et qu'on doit l'être pour être accepté dans différents milieux : "Si t'as pas l'niveau, ils s'foutent de ta gueule / Faut être quelqu'un pour qu'on t'ouvre à l'accueil / Faut être quelqu'un pour qu'on t'ouvre son coeur", clament-ils haut et fort dans le lieu sacré de son clip.

"C'est un morceau qui dit que si tu n'es pas génial, on ne va pas t'aimer"

Vald a d'ailleurs eu l'occasion d'expliquer le message derrière son morceau "Deviens génial" dans une interview accordée à 20 minutes en février dernier : "C'est un morceau qui dit que si tu n'es pas génial, on ne va pas t'aimer. C'est terrible, et encore à l'image de notre mentalité très primitive. On est dans l'utilisation, si tu n'es pas génial, tu ne sers à rien."

L'interprète de "Gris" a aussi confié que son titre est en réalité adressé à son fils âgé de trois ans : "Je lui dis que les choses sont telles quelles maintenant, et qu'on est obligé de s'y soumettre. J'espère que je vais changer les règles du jeu à un moment donné." On comprend désormais mieux ses paroles qui ressemblent à une mise en garde : "Tu n'sais pas encore l'enfer qui t'attend / Le regard des uns, le rejet des autres / Si t'es bizarre, si t'es pas marrant / Deviens génial, deviens génial."