6 photos
Voir le diapo
Ne lui parlez pas de la mise en examen de Nicolas Sarkozy. Telle est la consigne donnée aux journalistes qui interviewent Carla Bruni, en pleine promo de son nouvel album "Little French Songs", sorti ce 1er avril. Une des correspondantes de France 2 a pourtant tenté le diable. Résultat : elle s'est faite rembarrer par l'ex-Première dame, qui a mis fin à l'entretien.

NE PAS PARLER DE NICOLAS SARKOZY, telle est la consigne donnée à tous ceux qui interviewent Carla Bruni. La sortie de son nouvel album "Little French Songs" concorde avec l'actualité plutôt très embarrassante de l'ex-Président mis en examen pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt. Et lorsqu'une journaliste de France 2 se risque à glisser en fin d'entretien une question sur les démêlés judiciaires de son cher mari, elle coupe court à toute discussion.

Sarko tabou

Suite à la mise en examen de son Raymond, Carla Bruni s'était exprimée sur le sujet. "On va tout faire pour que la vérité éclate, confiat-elle, bouleversée. C'est impensable d'imaginer qu'un homme comme lui puisse abuser de la faiblesse d'une dame qui a l'âge de sa mère". Seuls Le Parisien et Le Figaro avaient eu droit à ses révélations. Elle a cependant rapidement regretté ces propos et souhaite désormais "ne plus en parler". "Ca rend tout plus difficile pour moi" explique-t-elle.

Dans une récente interview donnée pour la sortie de son album "Little French Songs", elle a carrément remballé une correspondante de France 2. A la fin d'un entretien quasi 100% musical, la journaliste évoque les démêlés judiciaires de son mari. Avant même qu'elle termine sa question, l'ex-première dame l'interrompt : "Mon mari a dit ce qu'il avait à dire, si vous voulez lui poser des questions vous les posez à lui. Moi, j'ai dit ce que j'avais à dire". Sarkozy s'était effectivement défendu sur Facebook, jugeant les accusations "injustifiées et infondées". Puis, elle conclut: "Je vous remercie beaucoup" et quitte la pièce énervée.

Un come-back musical très politique

La mise en examen de son mari risque de peser lourd sur son come-back musical. D'autant plus que son "Little French Songs", même si elle s'en défend, est fort en sous-entendus politiques. Dans Keith et Anita, certains y voient un clin d'oeil à l'affaire DSK et dans Le Pingouin, beaucoup penche pour une allusion à François Hollande. Cette petite altercation médiatique risque de ne pas améliorer la côte des journalistes auprès de l'ex-première dame, qui leur a dédié un titre assassin intitulé Les Diseurs.
Carla Bruni
François Hollande révèle enfin ce qu'il a dit à Carla Bruni... et vous allez être déçus
M-Gigantoraptor : Giganto aka Aurélien, le Youtuber qui monte est le fils de Carla Bruni
Carla Bruni en duo avec... les Daft Punk ?!
Carla Bruni à l'Olympia : "Quelqu'un m'a dit... qu'on nous écoute"
voir toutes les news de Carla Bruni Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème