Aymeric Bonnery (Secret Story 8) parle de Thierry Henry, Coupe du Monde, Haka et argent dans le sport pour PureBreak
Aymeric Bonnery (Secret Story 8) parle de Thierry Henry, Coupe du Monde, Haka et argent dans le sport pour PureBreak
Après avoir fait le bonheur des téléspectateurs dans Secret Story 8 en compagnie de Leila Ben Khalifa, c'est sur Trace Sport Stars qu'Aymeric Bonnery s'apprête à se lancer, en solo, dans une toute nouvelle aventure. En effet, c'est en mars 2015 que l'on pourra le découvrir aux commandes de sa propre émission de sports, qui mettra notamment le "Girl Power" à l'honneur. Et c'est à cette occasion que PureBreak est parti à sa rencontre, pour une interview que vous pourrez découvrir en deux parties. Ainsi, avant de tout savoir sur ses projets à venir et sa relation avec le monde de la télé-réalité, découvrez-le à travers un petit quizz 100% sport. Thierry Henry, Coupe du Monde, Haka, argent... il nous dit tout.

"J'ai joué au rugby avec les Néo-Zélandais, ils m'ont appris le Haka"

La liste des 3 finalistes pour le Ballon d'Or 2014 vient d'être dévoilée par la FIFA. T'es plutôt Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Manuel Neuer ?

Je suis un pro-Ronaldo. Neuer je l'aime bien, c'est un très bon gardien, mais ce n'est pas son année. Messi a été un petit peu en dessous, alors que Ronaldo a gagné la Ligue des Champions. Il est passé à côté de son mondial, mais il a fait une année extraordinaire. Surtout, ce qu'il faut se dire, c'est que quand on pense "année", on s'arrête souvent, nous, au mois d'août. Mais là, ce qu'il fait justement depuis ce mois d'août, en mettant 20 buts en 12 journées de championnat, c'est énorme. Je pense qu'il va gagner le Ballon d'Or. Ronaldo a une grosse cote de popularité et cette année, il s'est mis à faire pas mal de passes, à donner pas mal de ballons aux joueurs, donc il a une image un peu plus policée.

En tant que fan de Rugby, t'as déjà imité le célèbre Haka des Néo-Zélandais devant ta télé ?

Ouais, mais j'ai même fait mieux. Je suis parti en Nouvelle-Zélande tellement je suis mordu de rugby. Un jour, avant de créer ma société, j'ai un peu tout claqué, j'ai pris mon billet d'avion et je suis parti à Napier. Pourquoi là-bas ? Parce que c'était le camp de base de l'Equipe de France durant la Coupe du Monde 2011. J'étais à une période de ma vie où j'avais envie de découvrir autre chose. Je me suis éclaté, j'ai joué au rugby avec les Néo-Zélandais, ils m'ont appris le Haka... Je me suis régalé à apprendre de leur culture.

"Pendant deux ans j'ai eu du mal à reparler de l'Italie après la Coupe du Monde 2006"

Quel est le sport qui t'ennuie le plus à la télé ?

J'ai un peu de mal avec le golf. C'est le seul sport où bizarrement, j'ai du mal à adhérer. C'est un peu lent, j'y comprends pas grand chose, alors que les autres sports j'assure un peu. Mais là je suis très mauvais. Et je trouve que c'est pas télévisuel. Je trouve ça marrant d'y aller entre potes, mais c'est pas télégénique. C'est pas le truc qui te passionne, qui te fait te lever...

Tu faisais quoi le 12 juillet 1998, lors de la finale France-Brésil pour la Coupe du Monde de football ?

J'étais à la maison. Y avait deux gars de mon quartier qui partaient au match et qui me disaient 'Ouais bon, on est arrivé en finale, c'est déjà beau. On sait qu'on va perdre, mais au moins on va voir Ronaldo.' Et moi, je me suis mis devant la télé et c'est un souvenir de dingue. Et puis j'ai vu ces deux mêmes mecs rentrer à 7 heures du matin, venir sonner à ma porte, et faire la fête. C'était du bonheur.

C'est quoi ton pire souvenir lié au sport ?

J'en ai pas mal. C'est pas tant par la tragédie, mais plus pour le côté émotionnel que ça m'a affecté. C'était une finale de Coupe d'Europe de Rugby entre le Stade Toulousain et les Wasps. C'était au moment où j'étais plus 1er degré, plus supporteur et où je n'avais pas ce côté objectif d'intervenant dans le sport. J'étais à fond et je me souviendrais toujours de cette action. Je crois qu'il y a match nul à ce moment-là, c'est la dernière action du match. Y a Clément Poitrenaud qui est dans l'en-but, il laisse un rebond, il est un peu attentiste et derrière y a un mec des Wasps qui déboule, choppe le ballon et plante un essai. Il transforme, c'est fini, on perd. Ça a été le moment le plus douloureux étant gamin.

Après, je crois que c'est la Coupe du Monde 2006 qui m'a marquée au fer rouge. Ce coup de tête de Zidane sur Materazzi, ce penalty de Trezeguet... Là, franchement, c'est terrible. Pendant deux ans j'ai eu du mal à reparler de l'Italie.

"Thierry Henry a été prêt, par amour du maillot, à pourrir son image"

Cap de devenir commentateur lors d'un match ?

Christian Jean-Pierre est critiqué, car c'est extrêmement dur d'être sur tous les fronts, de véhiculer une émotion... Je crois que là où j'aurais le plus ma place, c'est au bord du terrain, avec un micro au contact des joueurs. Pour le rugby ou le foot, ce sont des joueurs de ma génération, donc on est sur un état d'esprit commun. Et de par mon passé de sportif, je sais ce que c'est que de trimer, de s'entraîner 5 fois par semaine... donc je peux être indulgent et dur quand il le faut. Je pense que j'aurais une analyse honnête par rapport aux prestations des joueurs.

Il n'est pas impossible que Thierry Henry annonce sa retraite dans les prochains jours, ce qui lance un débat concernant une éventuelle dernière sélection avec l'Equipe de France lors d'un match amical contre le Brésil. T'es plutôt pour ou contre cette idée ?

Je suis pour une dernière sélection face au Brésil. Ça va faire beaucoup parler, mais c'est un match amical, faut pas se prendre la tête. C'est un match de gala, quand t'affrontes le Brésil c'est un spectacle. Oui, le résultat est important, mais avant tout c'est une grande fête du football. Permettre à Thierry Henry de faire le dernier quart d'heure, les dernières 20 minutes où il est scandé par le public, je pense qu'il le mérite. Il a apporté beaucoup à la France. Alors oui, il a été controversé pour son geste en Irlande, mais c'est un mec qui aime son maillot plus que tout et qui a été prêt, par amour, à pourrir son image. Ça montre qu'il a un amour considérable pour la France. Et pour tout ce qu'il a fait, il mérite ces dernières 15 minutes sur le terrain. Et s'il est sélectionné, je serais au Stade.

Question qui fâche : Est-ce que tu penses qu'il y a trop d'argent dans le sport ?

Non, je pense pas. Le problème, c'est que les sportifs perdent la tête. Il faut les prendre tout gamin, ça passe par des éducateurs. Nous au rugby, on a une école qui est "l'école de la vie" et je pense qu'au foot, il faut que ça passe par là. Dès petits, il faut leur inculquer des valeurs. 30 000€ c'est déjà beaucoup, alors qu'ils en touchent 200 000€... Ils peuvent déjà commencer à déconner avec 30 000€ par mois, donc c'est pas le souci. Pour moi, c'est plus à la racine, à la base. Il faut leur faire une vraie éducation, leur inculquer l'amour du maillot. Une fois que vous avez réussi ce pari, ils peuvent toucher autant d'argent qu'ils veulent, ils auront la tête sur les épaules. Et sinon, c'est normal que des joueurs qui remplissent des stades, qui permettent aux clubs de toucher des millions de droits tv, aient une rétribution. Car ce sont les premiers acteurs du business.

Contenu exclusif. Ne pas mentionner sans citer PureBreak.

Retrouvez la deuxième partie de son interview (Projets à venir, Secret Story, vie privée...) prochainement sur PureBreak.

Thierry Henry
Thierry Henry traître ou infiltré auprès de la Belgique ? Blagues et incompréhension sur les réseaux
Thierry Henry papa : une petite footballeuse pour l'ex-star d'Arsenal
Thierry Henry, sa main contre l'Irlande : "On aurait dit que j'avais tué quelqu'un"
Thierry Henry : déjà la fin de sa retraite, il signe dans un nouveau club... ou presque !
voir toutes les news de Thierry Henry Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème