Avec les examens à distance, le taux de réussite aux partiels à la fac a explosé
Avec les examens à distance, le taux de réussite aux partiels à la fac a explosé
Alors que parents, élèves et professeurs s'inquiétaient des cours et des examens à distance en cette période de crise sanitaire du coronavirus, la surprise est au rendez-vous : le taux de réussite des étudiants aux partiels a explosé ! 20% de plus ont validé leur année ! Comment expliquer un tel succès ?

Ce mardi 7 juillet 2020 est une journée spéciale pour ceux ayant passé le baccalauréat. Et pour cause, c'est aujourd'hui qu'ils ont reçu les résultats, après une année particulière. A cause de la crise du coronavirus et du confinement, ils n'ont pas pu passer les épreuves mais ont été évalués à partir du contrôle continu du 1er et 2e trimestre. Une année particulière également pour les étudiants, qui ont dû passer les partiels du second semestre à distance, alors que les universités sont fermées jusqu'en septembre 2020.

Le taux de réussite aux partiels à la fac a explosé

De quoi inquiéter les professeurs, les parents et même les élèves. Pourtant, ils sont nombreux (plus que d'habitude) à avoir réussi leurs examens. Le taux de réussite a explosé : 20% de plus ont validé leur année. "C'est comme si le confinement avait incité certains à reprendre les cours à distance et à passer leurs épreuves. Paradoxalement, on a réussi à récupérer quelques étudiants qui ne venaient plus en cours", constate Thierry Pénard, doyen de la faculté de sciences économiques à l'université Rennes-I, interrogé par nos confrères du Monde.

Plus de triche à distance ?

Comment expliquer une telle réussite ? Si certains établissements ont opté pour la télésurveillance pour s'assurer qu'il n'y aurait pas de triche, certains professeurs soupçonnent qu'il y en ait eu quand même et ce, malgré un QCM rallongé : "nous avons augmenté volontairement le nombre de questions dans un temps restreint afin d'éviter les échanges et la fraude", explique Pascal Lecroart, directeur du collège sciences et technologies à l'université de Bordeaux. Malgré cela, certains ont repéré de la triche. Reste à savoir si cela mérite une nouvelle session de partiels en présentiel pour tous les étudiants au mois de septembre ou non...

News
essentielles
sur le
même thème