Accident de train en Espagne: le conducteur se serait vanté de ses records de vitesse sur Facebook
2 photos
Voir le diapo
Accident de train en Espagne: le conducteur se serait vanté de ses records de vitesse sur Facebook
Les conditions du déraillement du train en Espagne, près de Saint-Jacques de Compostelle, s'éclaircissent peu à peu. La vitesse excessive du train (190km/h au lieu de 80) pourrait être à l'origine de l'accident, qui a fait 80 morts selon le dernier bilan. Si la responsabilité du conducteur Francisco José Garzon Amo reste encore à prouver, des photos publiées il y a quelques mois sur son supposé profil Facebook viennent jeter le trouble. Il se vantait de ses records de vitesse sur le réseau social.

La vitesse pourrait être en cause dans le déraillement du train en Espagne, près de Saint-Jacques de Compostelle. Le conducteur Francisco José Garzon Amo est pointé du doigt. Il se serait vanté à plusieurs reprises de ses records de vitesse sur son compte Facebook.

Un conducteur vantard ?

Le conducteur Francisco José Garzon Amo se retrouve sur le banc des accusés. La raison ? Des messages et photos qu'il aurait postés sur son profil Facebook, depuis supprimé, où il se vante de ses recods de vitesse. C'est en tout cas ce que révèle le journal espagnol ABC, comme le rapporte Newsring. Preuve à l'appui, le journal a publié les passages d'une conversation entamée avec un internaute, dans laquelle il se targuait d'avoir atteint les 200km/h. "Je suis à la limite, je ne peux pas aller plus vite sinon ils me mettent une amende" écrivait fièrement Francisco avant d'ajouter : "Ca serait bien drôle de passer devant un radar et de le faire sauter ! Haha, la Renfe (ndlr : compagnie ferroviaire espagnol) se prendrait une sacrée amende !".

Un bilan humain qui s'alourdit

Le bilan humain s'est encore alourdi ce jeudi après-midi, faisant désormais état de 80 morts. Une enquête devra déterminer les causes exactes de l'accident. Si la vitesse s'avère être à l'origine du déraillement du train, Francisco José Garzon Amo devra s'en expliquer devant la justice.

Dans l'actu aussi : Brétigny-sur-Orge : le procureur confirme les jets de pierre et vols sur victimes / New York : nouveau scandale sexuel pour Anthony Weiner, candidat à la mairie / Abercrombie & Fitch : une politique de recrutement basée sur l'apparence physique ?

News
essentielles
sur le
même thème