Par Quentin Piton Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
C'est un tremblement de terre qui a frappé le monde du foot. Ce jeudi 27 octobre 2022, alors qu'il faisait ses courses dans un centre commercial près de Milan avec sa famille, le joueur Pablo Mari - défenseur d'Arsenal prêté à Monza, a été poignardé lors d'une attaque meurtrière. Aujourd'hui hors de danger, le sportif n'en reste pas moins traumatisé puisqu'une personne est morte durant cette attaque.

Habituellement au centre de l'actualité pour ses performances sur un terrain de football, c'est aujourd'hui pour un tragique fait divers que Pablo Mari fait parler de lui. Ce jeudi 27 octobre 2022, alors qu'il se baladait en famille dans un centre commercial à Assago, près de Milan (Italie), le joueur d'Arsenal - prêté cette saison en Serie A à Monza, a été poignardé par derrière, au niveau de l'épaule.

Pablo Mari poignardé par derrière...

La bonne nouvelle, c'est que si le défenseur brésilien a été immédiatement transporté à l'hôpital, ses jours ne sont pas en danger et aucun organe vital n'a été touché. De fait, après avoir subi une petite opération ce vendredi afin de réparer quelques dégâts occasionnés au niveau d'un muscle, Pablo Mari pourrait rapidement retrouver son domicile.

En revanche, si le sportif se sent visiblement déjà prêt physiquement à reprendre du service, c'est mentalement qu'il pourrait avoir besoin de plus de temps pour se reconstruire. Son assaillant - un homme de 46 ans, ne s'est malheureusement pas contenté de lui durant son attaque. Dans ce que la police estime être "un acte de folie", écartant ainsi la piste terroriste, le criminel a également fait quatre autres blessés mais surtout tué une personne.

>> "J'avais perdu l'envie de vivre" : un champion du monde se confie sur sa grave dépression <<

... le joueur n'a pas échappé à l'horreur

Or, comme l'a confié Adriano Galliani (CEO de Monza) à La Gazzetta dello Sport, Pablo Mari - qui poussait un chariot avec son enfant dedans, était tristement aux premières loges pour assister à l'horreur. "Pablo m'a dit qu'il avait eu de la 'chance'. Ce sont ses mots exacts, a déclaré Galliani. 'Aujourd'hui, j'ai de la chance, parce que j'ai vu quelqu'un d'autre mourir'".

Un traumatisme qu'il va désormais devoir apprendre à gérer, alors que sa rééducation physique devrait l'éloigner des terrains pendant près de deux mois. Heureusement, Pablo Mari pourra compter sur le soutien de ses coéquipiers, qui ont tous été bouleversés par la nouvelle. "Nous avons un vestiaire uni, soudé où tout le monde est ami, a révélé le président du club. La nuit dernière, tout le monde pleurait".

>> Le Danemark bientôt viré de la Coupe du Monde 2022 ? Le Qatar en colère après le boycott de l'adversaire de l'Equipe de France <<

Après son opération, c'est sur Twitter que le joueur a lui-même souhaité donné quelques nouvelles et remercier le public pour son réconfort : "Après la période difficile que nous avons vécue hier, ma famille et moi souhaitons vous assurer que nous allons heureusement tous bien malgré les circonstances, et remercier tous les messages de soutien et d'affection que nous recevons."