Par Quentin Piton Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
"J'avais perdu l'envie de vivre", un champion du monde se confie sur sa dépression
"J'avais perdu l'envie de vivre", un champion du monde se confie sur sa dépression
On ne le répétera jamais assez, un statut de privilégié n'empêche pas les malheurs du quotidien. A l'occasion d'un podcast, Andrés Iniesta - ex-joueur du FC Barcelone et Champion du Monde 2010, a en effet révélé qu'il luttait contre la dépression depuis plus de dix ans, une maladie déclenchée à la suite d'un terrible drame.

Les sportifs s'ouvrent sur la dépression

La dépression est un sujet encore tabou chez les sportifs, mais les langues commencent néanmoins à se délier progressivement. Depuis quelques années maintenant, il n'est pas rare de voir les footballeurs se confier sur leurs problèmes ressentis au cours de leur carrière. L'argent et la gloire ne font pas le bonheur et même les stars du ballon rond ne sont malheureusement pas épargnées par cette maladie.

En avril 2021, Jesse Lingard (Nottingham Forest) - dont la mère avait été diagnostiquée dépressive par le passé, révélait qu'il avait lui aussi été touché par cette maladie alors même que sa carrière commençait à retomber : "J'avais l'impression de ne plus être moi-même. Quand je jouais, j'avais l'impression que le jeu me passait sous le nez, je ne voulais pas être là".

Puis, en septembre 2022, c'était Benjamin Pavard (Bayern Munich) qui profitait d'une interview accordée au Parisien pour confier que la période de confinement l'avait fait se confronter à un mur dont il ne soupçonnait pas l'existence, "Je suis humain comme tout le monde, et même si j'ai une super belle maison avec une salle de musculation, j'avais besoin de contact avec les autres. Je me levais, je n'avais pas d'appétit."

>> Coupe du Monde au Qatar : Zidane compare les scandales à de "la polémique" et préfère laisser "la place au jeu" <<

"J'avais perdu l'envie de vivre"

Aujourd'hui, c'est au tour d'Andrés Iniesta - ancien joueur historique du FC Barcelone, de révéler qu'il a longtemps souffert de dépression durant sa carrière en Espagne. A l'occasion du podcast The Wild Project, le Champion du Monde 2010 a révélé qu'il ne s'était jamais vraiment remis de la mort de son ami Dani Jarque, décédé en 2009 lors d'un stage pré-saison avec son club de l'Espanyol à l'âge de 26 ans.

"Quand je luttais contre la dépression, l'un des meilleurs moments de la journée était celui de la prise de mes pilules quand j'allais me coucher, a-t-il confessé. J'avais perdu l'envie de vivre. Même quand je faisais un câlin à ma femme, c'était l'équivalent de faire un câlin à un oreiller. Je ne ressentais plus rien".

>> "C'est un classique direct" : avec cette pub, Pepsi réussit l'exploit de mettre tous les fans de foot d'accord, alerte gros banger <<

Andrés Iniesta continue de lutter

Des propos particulièrement forts, et un combat qu'il mène encore aujourd'hui. "Je continue de suivre une thérapie, parce que j'ai besoin de réparer certaines choses, a expliqué l'ex-coéquipier de Lionel Messi. J'aime entendre les professionnels parler de maladie mentale et de dépression. Avec le temps, la vie vous apprend que la dépression ou la maladie mentale peuvent toucher tout le monde".

Le joueur l'a rappelé, il est temps d'arrêter de faire un amalgame sur la situation personnelle des personnes afin de relativiser ou légitimer leurs problèmes, "Ca n'a rien à voir avec ce que vous possédez. Je peux avoir toutes les voitures du monde, tout ce que je veux, mais cela restera toujours difficile de faire face aux problèmes de la vie".