Vincent Shogun (Ch'tis) enfermé en prison pendant 28 jours à Amsterdam : innocenté, le candidat de télé-réalité se confie sur son séjour "très intense"
La star des Ch'tis est passée par la case prison à cause d'une histoire de drogues dont il a été innocenté. Désormais libéré et sans casier judiciaire parce qu'il n'était pas coupable, Vincent Shogun est revenu sur son expérience en prison. C'est à Amsterdam, aux Pays-Bas, que le candidat de télé-réalité s'était retrouvé enfermé. Et cela n'était "pas du tout évident" et "très intense".

Vincent Shogun se confie sur ses 28 jours en prison

En juillet 2019, les nombreux abonnés de Vincent Shogun apprenaient que le nordiste avait été arrêté à Amsterdam, aux Pays-Bas. Quelques mois plus tard, la star des Ch'tis avait révélé avoir été fait de la prison pour possession de drogues alors qu'il était innocent. Désormais innocenté, le candidat de télé-réalité s'est confié dans une interview visio (confinement oblige) à Sam Zirah. Dans la vidéo postée sur YouTube, il revient sur son emprisonnement de pratiquement 1 mois.

"C'est pas moi le fautif", "toutes les charges contre moi ont été enlevées" donc "j'ai pas de casier j'ai rien" a d'abord expliqué Vincent Shogun. Donc "quand tu sais que c'est pas toi, ça fait très très mal au coeur" de se retrouver en prison. "Surtout pour ta maman" et les proches "qui se posent des questions", qui ont "peur". Ces 28 jours de prison, "je les ai pas fait en France, je les ai fait à Amsterdam". Et "c'était très intense pour moi. Forcément ben vu mon gabarit et puis vu ma dégaine un peu de playboy", c'était "pas du tout évident".

Comment s'est-il occupé en prison ? "J'ai fait beaucoup de sport, j'ai fait beaucoup de pompes etc parce que tu fais strictement rien" sinon a-t-il expliqué. Celui qui fait partie du casting de Moundir et les apprentis aventuriers 4 sur W9 a cependant trouvé du positif dans cette période difficile pour lui : "Ça m'a vraiment endurci", "j'ai plus confiance en moi maintenant malheureusement grâce à ça". Et pour le problème de la barrière de la langue ? Vincent Shogun a répondu à Sam Zirah : "C'était un peu compliqué", "je ne parlais pas. J'essayais de parler avec mes mots mais bon c'était un peu compliqué". En même temps, "je cherchais pas à avoir d'amis, je cherchais plus à avoir mon avocat (...) pour que je sorte le plus vite possible".

"On m'a tourné le dos"

Celui que vous avez aussi pu voir dans La Villa, la bataille des couples sur TFX a en revanche été déçu de plusieurs candidats de télé-réalité qui n'ont pas été là pour lui pendant ce passage compliqué. "On m'a tourné le dos", a-t-il avoué, "un peu blessé". Les seuls qui l'ont soutenu étaient Tressia, Jordan, Virgil, Charles et Julien Tanti. Mais en dehors d'eux et de sa famille, il n'a pas reçu beaucoup de messages de soutien.

"Tout ce qui est télé", "tout le monde m'a un peu laissé tomber" a-t-il expliqué et pas seulement ses amis qui font de la télé-réalité mais aussi les boîtes de production des émissions. Il détaille ne pas avoir eu de tournage depuis 8 mois. "Pour l'instant, je suis en stand-by", mais "oui mon souhait le plus cher c'est de refaire de la télévision parce que ça fait quand même 10 ans que je fais de la télévision", "donc c'est pas évident".

Pareil avec les "placements de produits" : "ils m'ont un peu laissé tomber forcément" à cause de "l'image du bad boy", "alors que je ne suis pas du tout comme ça". Cette histoire de prison a donc eu de grosses répercussions sur sa carrière.

Mais grâce aux documents officiels qui prouvent son innocence, une prod l'a récemment contacté. "J'en ai refait (de la télé, ndlr) il n'y a pas très longtemps sur un petit tournage" a révélé Vincent Shogun en précisant : "Je peux pas trop en parler".

News
essentielles
sur le
même thème