La guerre serait-elle finie entre Valérie Trierweiler et Ségolène Royal ? Pas si sûr. Presque un an après le fameux tweet de soutien de la Première Dame à Olivier Forlani, Ségolène Royal est revenue sur l'incident sur le plateau de "C à vous" sur France 5. Si elle "pardonne", elle "n'oublie pas". Rancunière Ségo ?

En plein comeback politique pour la promotion de son livre Cette belle idée du courage, Ségolène Royal était l'invitée de l'émission C à vous sur France 5. L'occasion pour la présidente du Poitou-Charente de revenir (encore) sur l'affaire du tweet de Valérie Trierweiler posté il y a presque un an.

Ségolène rancunière ?

Les relations entre Ségolène Royal et la Première Dame n'ont jamais été au beau fixe. Invitée mercredi soir sur le plateau de C à vous sur France 5, l'ex compagne de François Hollande n'a pas pu échapper aux questions sur Valérie Trierweiler. Elle est ainsi revenue sur le fameux tweet de soutien à Olivier Forlani posté par Valoche pendant la campagne législative en juin 2012. "Vous savez dans la vie quand on est trahi, quand on fait du mal, gratuitement en plus, quand c'est féroce et quand c'est violent. Si l'on veut survivre, il faut pardonner. Mais le pardon c'est une chose, l'oubli c'est autre chose. Voilà. La page est... j'avance. Il faut avancer" a-t-elle déclaré au sujet de l'incident 2.0. "Ils se font du mal à eux-mêmes, les gens méchants ou agressifs, parce qu'à un moment, ils remuent en eux-mêmes ce qu'ils ont fait" a-t-elle conclu "sans cibler personne".

Le tweet de la discorde

Les relations entre Ségo et Valoche s'étaient détériorées après ce tweet, qui aura contribué à l'impopularité de la Première Dame. Il y a quelques mois, l'ex-candidate à la présidentielle avait envoyé une pique à l'attention de son adversaire, en l'accusant de faire pression sur l'entourage de François Hollande. Sa phrase "François et moi avons été un couple mythique" n'avait pas contribué à arranger les choses entre les deux femmes. Si la hache de guerre semble enterrer, Ségo "n'oublie pourtant pas".

Valérie Trierweiler
Brahim Zaibat renommé ZEBDA par Valérie Trierweiler : "ça m'a fait rire"
Brahim Zaibat revient sur sa danse "buzz" avec Valérie Trierweiler
Valérie Trierweiler : elle devra verser 5 000 euros aux auteurs de La Frondeuse
Valérie Trierweiler : Ségolène Royal "pardonne" le tweet, mais "n'oublie pas"
voir toutes les news de Valérie Trierweiler Découvrir plus d'articles