Dans la catégorie "Je suis stupide et je ne fais jamais les choses à moitié", un jeune américain remporte la palme haut la main. Alors que ce dernier s'est servi de Twitter pour demander de la drogue, c'est la police qui lui a répondu. Gros fail.

Et la lose du jour est décernée à.... Sunith Baheerathan. En plus d'avoir un nom de famille impossible à prononcer et écrire correctement, ce garagiste de Toronto s'est tapé la honte sur Twitter. Pensant que son message passerait presque inaperçu, ce dernier a rapidement déchanté, comprenant que sur internet rien ne reste privé.

Le fail 2.0

Tandis qu'il demandait à ses followers : "Y a-t-il des dealers à Vaughan ? Venez au Mr Lube sur Keele/Langstaff. J'ai besoin de me faire un ou deux joints pour m'aider à tenir jusqu'à la fermeture" le compte d'une police locale lui a immédiatement répondu : "Génial ! On peut venir nous aussi ?"

La malchance continue

Et pendant que certains se demandaient ce que faisait la police sur Twitter au lieu de parcourir les rues pour sauver les vieilles dames, les policiers en ont profité pour prévenir le patron du jeune fumeur d'herbe pas très légale. Et afin de rester dans la hype 2.0, le garage a ensuite annoncé sur le réseau social le licenciement de Sunith : "Merci à vous, police de York, pour votre aide et votre très bon travail. Le problème a désormais été réglé."

Morale de cette histoire : fumer nuit à votre crédibilité sur le net. Faudrait penser à le rajouter sur les paquets de marijuana.

A lire aussi : un zoo fait passer un chien pour un lion - un bébé naît avec 3 jambes - un immeuble de 200m sans ascenseur - une colline installée sur le toit d'un building

News
essentielles
sur le
même thème