Tintin : pas de film français en préparation, les ayants droits préfèrent une série ou une comédie musicale
Tintin : pas de film français en préparation, les  ayants droits préfèrent une série ou une comédie musicale
Mauvaise nouvelle pour Patrice Leconte. Quelques jours après avoir annoncé son intention de réaliser un nouveau film Tintin en live-action, son projet tombe déjà à l'eau. Les ayants droits, en colère contre le réalisateur, ont nié l'existence d'une telle collaboration et rêvent à l'inverse d'une série.

Un nouveau film Tintin made in France ?

Alors que Peter Jackson est toujours censé nous offrir une suite au film d'animation Tintin et le secret de la Licorne (2011), Patrice Leconte - le réalisateur derrière la trilogie Les Bronzés, a révélé cette semaine être sur le point de faire son propre film adapté cette fois-ci de la BD Les Bijoux de la Castafiore.

Dans une interview accordée à Var Matin, le cinéaste a surpris tout le monde en déclarant notamment, "Un jeune producteur est en train de dealer avec les États-Unis les droits. (...) Il m'a confié le projet. (...) Le projet est entre autres d'imaginer que le moindre petit rôle est tenu par quelqu'un de connu. On a notre Castafiore et Haddock". Problème ? Tout ceci serait... faux.

Un projet impossible

Auprès du magazine Le Soir, Nick Rodwell (l'administrateur-délégué de Moulinsart) a en effet confié sa surprise et sa colère en apprenant l'annonce d'un tel projet, "Aucun ayant droit d'Hergé ne lui a jamais fait la moindre promesse de quoi que ce soit. Il affirme avoir déjà son casting en tête mais, en réalité, il se raconte des histoires, point final." Puis, alors qu'il a dû faire face aux remontrances du bras droit de Peter Jackson face à cette révélation inattendue, "Il était écoeuré", Rodwell a rappelé avec véhémence, "Je suis extrêmement choqué par cette façon de faire. Si on veut tourner un film de Tintin, on vient d'abord nous voir. On n'essaie pas d'aller parler en direct aux Américains".

Mais ce n'est pas tout, Nick Rodwell a par la suite déclaré au journal que l'avenir de Tintin ne devrait de toute façon plus passer par la case cinéma, à l'exception du projet de Peter Jackson. Selon lui, "c'est sur des plateformes comme Netflix ou Amazon" que le reporter à la houppette pourrait bientôt trouver sa place, sous une forme totalement différente, "Pour redynamiser l'oeuvre d'Hergé, il faut développer des pistes nouvelles, penser à une série ou une comédie musicale à vocation internationale, plutôt qu'à un film." Bref, tout l'inverse de ce qu'aurait prévu Patrice Leconte.

News
essentielles
sur le
même thème