Découvrez notre test de Professeur Professeur Layton VS Phoenix Wright : Ace Attorney, titre crossover disponible depuis le 28 mars 2014 sur 3DS. L'archéologue de Level-5 et l'avocat de Capcom forment-ils un couple d'enquêteurs de choc ? Réponse.

Disponible au Japon depuis novembre 2012, Professeur Layton VS Phoenix Wright : Ace Attorney est enfin disponible sur nos 3DS hexagonales. Il est donc possible dès maintenant de découvrir ce que ce jeu crossover, mêlant l'univers de l'archéologue au haut de forme à celui de l'avocat à l'index le plus long du monde, nous réserve. Et on va mettre tout de suite un terme aux possibles craintes que ces mois d'impatience ont pu créées, l'attente est méritée. Mais ne vous y méprenez pas, si le titre du jeu évoque une bataille entre les deux célèbres enquêteurs, il n'en est rien, bien au contraire.

La fable de l'avocat et l'archéologue

Dans cette intrigue, le Professeur Layton, toujours accompagné de son fidèle compagnon Luke Triton, va en effet s'associer à Phoenix Wright et son assistante-divinatrice Maya pour élucider un mystère des plus étranges impliquant... des sorcières ! Mais ce n'est pas à Londres, ni aux Etats-Unis que leur enquête va les emmener, mais dans une cité mystique appelée Labyrinthia, où ils vont se retrouver piégés après avoir croisé le chemin d'une jeune fille prénommée Aria. Malheureusement pour eux, mais heureusement pour nous : nos héros vont devoir résoudre des énigmes et des affaires pour rentrer chez eux.

Sans trop en dire, l'intrigue est captivante et jamais prévisible grâce notamment à de nombreux rebondissements ou fausses pistes. L'atmosphère surnaturelle est aussi réussie et l'on se sent très vite impliqué dans cette histoire de chasse aux sorcières digne de Salem. L'aspect fantastique influence d'ailleurs aussi bien l'ambiance que le gameplay. A noter aussi que l'univers des deux licences se confondent sans heurt. Et c'est cette équilibre et complémentarité qui rendent la progression si plaisante, à condition que les longues séquences de dialogue ne vous rebutent pas.

"Cette énigme comporte une contradiction"

En termes de gameplay, on ne parlera pas d'un sans faute, mais presque. On retrouve ainsi les deux éléments qui ont fait la force des franchises de Level-5 et Capcom à savoir les énigmes et les procès. Commençons par le péché mignon du Professeur Layton, les problèmes, toujours aussi nombreux et plutôt bien construits. Dans l'ensemble, que ce soit les énigmes mathématiques ou plus largement logiques, ces dernières ne manqueront pas de faire travailler vos méninges ou de faire baisser votre compteur de pièces S.O.S, les fameux "tokens" à échanger contre des indices.

Quant à Phoenix Wright, ce dernier se retrouve à plusieurs reprises en charge d'innocenter des sorcières afin de leur éviter un aller simple au bucher. Pour ce faire, la construction des procès a été simplifiée, notamment du côté de la phase d'enquête - étude des lieux du crime, récolte d'indices... - placée en retrait. L'essentiel de l'action se fait donc au tribunal, avec votre principal arme : le contre-interrogatoire. L'objectif reste identique aux précédentes aventures de l'avocat à savoir "attaquer" les témoins ou présenter des indices pour mettre en évidence les contradictions, nécessaires à l'acquittement de vos clientes !

L'union fait la force ?

C'est d'ailleurs dans la partie procès que Level-5 propose le plus de nouveautés. Phoenix Wright sera notamment confronter à certaines situations durant lesquelles il devra faire faire le contre-interrogatoire de plusieurs témoins simultanément. Ceci donne lieu à l'introduction de nouvelles techniques d'attaque comme la possibilité d'interroger un témoin tout en surveillant les autres pour déceler chez eux des réactions suspicieuses et ainsi révéler des incohérences ou des pistes vers de nouvelles informations précieuses. Bien entendu, cette facette peut s'avérer à double-tranchant.

Le seul regret que l'on peut faire au titre réside dans sa nature même : celle du crossover. En effet, le gameplay des deux licences ne se croisent jamais véritablement. Certes le Professeur Layton peut venir en aide à Phoenix Wright dans ses procès en l'aiguillant sur la bonne voie via les dialogues. On aurait aimé pouvoir plus souvent résoudre des énigmes en pleine interrogatoire pour mettre au grand jour de nouveaux indices. A l'inverse, remettre en question certains problèmes de l'archéologue en poitant de son gros doigt des contradictions aurait pu être appronfondi par les développeurs

Comme dans un livre ouvert

Dans Professeur Layton VS Phoenix Wright : Ace Attorney, ne vous attendez pas à de grandes envolées graphiques. L'aventure se compose essentiellement d'une succession de décors fixes sur lesquels se superposent nos héros et les habitants de Labyrinthia. De courtes séquences animées dynamisent la progression. Mais c'est surtout de petits effets visuels et sonores qui rendent les dialogues plus digestes donnant ainsi l'impression de lire un livre pop-up échappé de notre enfance. Dommage que les rares scènes doublées, globalement ratés, ne sont pas à l'a hauteur de la direction artistique enchanteresse du titre. Heureusement, la bande originale maîtrisée balaie ce défaut en accompagnant avec brio nos enquêtes de compositions éclectiques et féeriques !

Verdict : Professeur Layton VS Phoenix Wright : Ace Attorney possède de nombreuses qualités à l'image d'énigmes bien dosées et de procès bien construits. Il est regrettable que les mécaniques de jeu des deux licences ne se croisent pas suffisamment pour proposer un cocktail inédit. L'archéologue et l'avocat parviennent tout de même à nous offrir une intrigue surprenante et captivante de bout en bout, et ce jusqu'au dénouement final auquel vous n'émettrez aucune... OBJECTION !

16/20

A lire aussi : Test Bioshock Infinite - Tombeau sous-marin Episode 2 : "Rapture's Origins" / Test Yaiba Ninja Gaiden Z : nos impressions sanglantes du spin-off / Test Metal Gear Solid 5 Ground Zeroes : les plus courtes sont les meilleures ? / Test Titanfall sur Xbox One : "Adopte un Mech"

3DS
Detective Pikachu : le jeu chelou qui fait parler Pikachu... et marrer Twitter
Mario & Luigi - Paper Jam Bros : 5 raisons de se plier en quatre pour sauver la Princesse !
La Nouvelle Maison du Style 2 - Les Reines de la Mode : 3 raisons de rouvrir sa boutique !
Test de The Legend of Zelda - Tri Force Heroes sur 3DS : un pour tous, tous pour trois ?
voir toutes les news de 3DS Découvrir plus d'articles