Stargirl saison 1 : Brec Bassinger prévient, le dernier épisode va vous faire pleurer
Stargirl saison 1 : Brec Bassinger prévient, le dernier épisode va vous faire pleurer
Dans quelques jours, la CW diffusera la seconde partie du final de la saison 1 de Stargirl, sa nouvelle série super-héroïque. Et Brec Bassinger l'a révélé, ce final sera chargé en émotion et devrait vous faire pleurer. Attention spoilers.

On ne savait pas à quoi s'attendre avant son arrivée à la télévision, la saison 1 de Stargirl s'est finalement révélée être la meilleure série du Arrowverse de l'année (même si, techniquement, elle ne faisait pas encore partie de cet univers au moment de sa création). Intelligente, touchante, portée par une mise en scène inventive et des personnages originaux, cette fiction super-héroïque est une belle surprise en cette période compliquée.

Une fin de saison très forte en émotion

Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et, même si une saison 2 est déjà prévue, c'est donc le 10 août prochain que le dernier épisode de cette saison 1 sera diffusé aux USA. Et visiblement, on peut s'attendre à souffrir pendant notre visionnage.

Après avoir révélé, "J'ai eu le coeur brisé" en découvrant la première partie du final qui voyait Brainwave s'attaquer au beau-père de Courtney, "Dans l'épisode 11, ils se font enfin un câlin, on réalise, "Oh oui, ils s'aiment vraiment, c'est génial !' et puis... il y a ça qui arrive", Brec Bassinger a confessé que la suite sera au moins aussi chargée en émotion.

Le final va vous faire pleurer

Interrogée par TVLine sur ce que l'on peut espérer de ce grand final, l'interprète de la super-héroïne ne s'est pas montrée très rassurante, "J'ai pleuré. J'ai vu le final deux fois et à chaque fois j'ai pleuré". Sans vouloir gâcher la surprise et ruiner le travail des créateurs, l'actrice a notamment révélé, "La dernière scène est si magnifique. Elle permet de boucler la saison d'une façon parfaite".

Doit-on s'attendre à des morts tragiques suite au gigantesque affrontement à venir ? "Je ne peux rien confirmer ou réfuter" a simplement répondu Brec Bassinger, ce qui nous laisse dans un doute particulièrement angoissant.

News
essentielles
sur le
même thème