Snowpiercer saison 3 : Mélanie, nouvelle météo, Wilford... premières infos sur la suite
Vous avez terminé votre visionnage de la saison 2 de Snowpiercer sur Netflix ? On a une bonne nouvelle pour vous : la série a été renouvelée pour une saison 3. Et la productrice de la fiction vient déjà de dévoiler les premières pistes concernant la suite de l'intrigue. Attention spoilers.

Un retour de Mélanie possible ?

C'est un détail qui n'a échappé à personne : le corps de Mélanie (Jennifer Connelly) n'a pas été retrouvé dans cette saison 2 de Snowpiercer. Or, c'est une règle dans le monde des séries : pas de corps = pas de mort assurée. Peut-on alors s'attendre à voir l'héroïne revenir dans le futur ? C'est une question à laquelle Becky Clements (productrice exécutive) ne semble pas totalement décidée à répondre. "Elle pourrait [avoir été sauvée par un groupe de nomades]" a-t-elle dans un premier temps confessé à TVLine, avant d'admettre, "Mais ça pourrait être un peu 'too much' vis-à-vis de tout ce que l'on a raconté."

Cependant, consciente de son importance aux yeux du public et dans cette histoire, elle a également précisé être incapable d'être définitive à son sujet, "Je ne sais pas si je peux vraiment dire 'c'est terminé pour elle', mais je ne sais pas si elle est en vie". Bref, la porte est ouverte, mais pas trop non plus.

Le climat aura un rôle important...

Dans le final de la saison 2 de Snowpiercer, Ben annonçait à Layton, Josie et Till ceci : "Nous avons une sacré météo qui nous attend". Une réplique anecdotique ? Pas du tout. Becky Clements l'a assuré, "Oui, la météo va devenir un nouveau personnage à part entière". Selon la productrice, "Le changement climatique est quelque chose dont Graeme Manson [co-créateur] a toujours parlé et c'est un sujet très fort, qui nous passionne".

Et aussi surprenant que cela puisse paraître, les problèmes climatiques à venir pourraient même être un motif d'espoir. "La météo apporte l'idée d'un espoir. Nous sommes des organismes qui faisons partie de quelque chose de plus énorme. Et la possibilité que la Terre puisse se réparer d'elle-même, c'est encourageant". Une happy ending est-elle donc possible pour l'humanité ? A suivre.

... et ça va faire souffrir les personnages

Néanmoins, si un motif d'espoir pourrait être perceptible pour le futur, la transition à venir devrait évidemment être compliquée à vivre pour les héros actuels. "Il y aura des ajustements à prendre, ce qui inclus notamment le train et la façon dont il peut opérer" a rappelé Becky Clements. "A quelle vitesse la machinerie peut-elle chauffer ? Peut-on être auto-suffisant dans cet environnement ? Ca va vraiment être un moment pivot pour Snowpiercer et le train pirate, en plus de ce qui peut exister dans ce monde". On ne sera donc pas à l'abri de nouvelles révélations surprises et quelques twists fous.

Un Wilford plus dangereux que jamais

Enfin, sans surprise, le retour au poste de contrôle de Wilford - joué par Sean Bean, ne sera pas sans conséquences. La productrice l'a déclaré, "Vous devez vous inquiéter. Vous le devez." Si le grand méchant ne sera pas totalement libre, "Il y a quelques personnes qui pourraient tenter de le maitriser - comme Ruth (Alison Wright)", Becky Clements ne s'est pas montrée très optimiste pour les héros, "Mais ça reste inquiétant. Un Wilford sans surveillance, ce n'est jamais bon". Reste désormais à savoir ce qu'il pourrait manigancer, mais on est forcément hypé.

Jennifer Connelly
Bon anniversaire à ... Alyssa Milano, Jennifer Connelly et Benjamin McKenzie