Bientôt des auto-tests du sida en pharmacies ?
Bientôt des auto-tests du sida en pharmacies ?
A quelques jours du lancement du Sidaction, le Conseil National du Sida a rendu un avis favorable à propos des auto-tests de dépistage du sida. S'ils ne serviront que de complément au classique test sanguin, ils seront disponibles en pharmacies et permettront aux particuliers qui ont un doute d'effectuer eux-mêmes en quelques minutes un premier test du sida.

Des auto-tests de dépistage du sida viendront-ils bientôt envahir nos pharmacies ? La décision du Conseil National du Sida (CNS) semble en tout cas aller dans ce sens. En donnant un avis favorable à leur sujet, il espère une meilleure prévention du virus du sida.

Des tests rapides en pharmacie

Alors que le lancement de la cuvée 2013 du Sidaction est dans quelques jours, un nouveau dispositif pourrait bien faciliter le dépistage de la maladie. Il s'agit d'auto-tests à réaliser soi-même en 30 minutes et disponibles en pharmacies. Suite au consentement du Conseil National du Sida (CNS), qui avait par le passé rendu deux fois un avis défavorable à leur sujet, faute de fiabilité, ces tests pourraien bientôt fleurir en pharmacies. Plutôt précis (mais moins qu'un classique test sanguin), ils peuvent être réalisés sans intervention externe et ne nécessitent qu'un échantillon de sang ou de salive.

Un premier dépistage "encadré"

Cependant, ces tests restent moins précis que ceux réalisés en laboratoires. Ils feront donc office de premier test. Et même si le CNS a rendu un avis favorable à leur sujet, il recommande un encadrement de ces tests, afin d'éviter les erreurs d'interprétations.

Vers une meilleure prévention ?

Si la recherche sur le sida est en pleine avancée (quasi-guérisons d'une petite-fille et d'un groupe d'adultes suite à un traitement précoce, vaccin en phase-test à l'hôpital de la Conception à Marseille), 35 millions de personnes vivent avec cette maladie dans le monde. Le CNS estime que ce dispositif permettrait de dépister 4 000 nouvelles personnes séropositives chaque année et d'éviter 400 nouvelles infections. Même s'ils ne sont pour le moment pas autorisés dans l'Union européenne, les Etats-Unis les commercialisent depuis 1996. A quand ces tests chez nous ? La date est encore inconnue mais elle ne devrait pas tarder.
News
essentielles
sur le
même thème