Rihanna au Diamond Ball et Beyoncé aux Grammy Awards : la guerre du glamour
Rihanna au Diamond Ball et Beyoncé aux Grammy Awards : la guerre du glamour
Ce sont les plus grandes popstars au monde. Mais qui de Rihanna ou Beyoncé a su conquérir le coeur des Français ? Réponse, chiffres à l'appui !

Dans le nouveau numéro du magazine Vogue , Rihanna met les choses au clair : non, il n'existe aucune rivalité entre elle et Beyoncé. Il n'empêche... Comment ne pas mettre en compétition deux des chanteuses les plus puissantes de la planète ? Femmes d'affaires avisées, égéries de marques prestigieuses, militantes, actrices à leurs heures perdues (si, si)... Rihanna comme Beyoncé sont devenues les idoles de toute une génération.

Cette année, l'une comme l'autre a sorti un nouvel album par surprise ("Anti" pour Riri, "Lemonade" pour Bey) et elles partiront toutes les deux à la rencontre de leurs fans durant des tournées pharaoniques qui passeront par la France. L'heure est donc au bilan avec une question brûlante : laquelle est la plus populaire chez nous ? Réponse par le plus impartial des baromètres : les chiffres de ventes.

Rihanna et Drake dans le clip "Work"

La guerre des tubes

Avec leur aura de superstars, Beyoncé et Rihanna ont l'industrie de la musique à leurs pieds. C'est bien simple : en un claquement de doigts, elles sont capables de faire accourir les plus talentueux producteurs et donc de créer un tube en une fraction de secondes. Mais les deux chanteuses abordent leurs carrières avec une perspective différente...

Dès son premier single "Pon de Replay", Rihanna s'est lancée dans une course aux tubes effrénée, surfant sur tous les styles avec un appétit vorace. De la ballade pop ("Stay") au reggae ("Man Down") en passant par la bombe dancefloor ("Where Have You Been"), la sirène de la Barbade a su démontrer ses talents de caméléon. Avec succès ! Quatre de ses chansons franchissent la barre des 200.000 ventes en France : "Only Girl (In The World)", le premier extrait de l'album "Loud" (2010), atteint tout juste ce cap tandis que "Don't Stop The Music", sa pépite dance de 2007 empruntée à Michael Jackson, a séduit 205.000 fans. Fruit d'une collaboration avec Calvin Harris , l'explosif "We Found Love" ravit la place de dauphin : 230.000 ventes ont été recensées depuis 2011. Mais c'est "Diamonds" qui arrache la couronne ! Avec 315.000 exemplaires écoulés, la ballade écrite par Sia en 2012 est de loin son plus gros tube chez nous.

Beyoncé dans le clip "Formation"

Deux superstars, deux stratégies

De son côté, après l'épopée Destiny's Child , Beyoncé a d'abord capitalisé sur la notoriété de ses collaborateurs (Jay-Z , Sean Paul , Big Boi, Missy Elliott) sur "Dangerously In Love" (2003) avant de proposer des projets plus aboutis, moins composés de hits jetables que sa benjamine. Un stratagème risqué qui a fonctionné aux États-Unis... mais qui n'a jamais passionné le public français. Malgré son aura, Beyoncé n'a jamais réussi à franchir le seuil des 200.000 ventes avec un single. Son plus gros hit en France ? "Crazy in Love", écoulé à 130.000 unités en 2003. Suivent la ballade "If I Were a Boy" (2008), dont le clip en noir et blanc a fait fondre le coeur de 120.000 mélomanes, puis "Beautiful Liar". Partagé avec Shakira , ce duo terriblement sensuel avait fait vibrer 105.000 fans en 2007.

Verdict sans appel : Rihanna écrase Beyoncé à plate couture !

Rihanna dans le clip "Bitch Better Have My Money"
Rihanna dans le clip "Bitch Better Have My Money"
Beyoncé
Grammy Awards 2021 : Beyoncé, Taylor Swift, Ariana Grande... Une cérémonie girl power
Rihanna, Justin Bieber, Beyoncé... quand les stars internationales font le show aux NRJ Music Awards
Beyoncé veut ralentir dans sa carrière et se concentrer sur sa famille
Beyoncé "sataniste" et "pas afro américaine" : les accusations surréalistes d'un politique américain
voir toutes les news de Beyoncé Découvrir plus d'articles