Un Noël confiné ? Olivier Véran rassure
Un Noël confiné ? Olivier Véran rassure
C'est l'une des inquiétudes majeures des Français : le reconfinement sera-t-il prolongé au-delà du 1er décembre 2020 ? Pourra-t-on fêter Noël avec sa famille ou vivra-t-on un Noël confinés ? Le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Veran a répondu et s'est montré rassurant pour le 25 décembre... Mais un peu moins pour le Nouvel An...

Le 27 octobre 2020, soit moins de 2 semaines (voire 1 semaine pour certains) après l'instauration d'un couvre-feu, Emmanuel Macron annonçait le reconfinement de la population française, et ce au moins jusqu'au 1er décembre. Une annonce brutale mais nécessaire au vu de la situation de crise sanitaire dans laquelle nous nous trouvons. Le nombre de malades du coronavirus (covid-19) ne cesse d'augmenter et les services hospitaliers se retrouvent dépassés par les cas en réanimation. Si cette saison 2 du confinement doit durer jusqu'au 1er décembre, nombreux craignent qu'elle ne soit prolongée, les empêchant de passer les fêtes de Noël avec leur famille.

Olivier Veran assure que "Noël se fera dans tous les cas de figure"

Une inquiétude à laquelle Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, a répondu lors d'une visite d'entrepôt des Banques alimentaires de Gennevilliers. Et il se veut rassurant : "Noël sera toujours Noël. Noël se fera dans tous les cas de figure, Noël aura évidemment lieu et se fera dans la joie". Ce matin même sur RTL, il précisait : "Nous préparons Noël dans la joie, parce que Noël restera une fête, quelle que soit la façon de le célébrer. Je souhaite de tout coeur qu'on puisse être en famille les uns avec les autres", même s'il continuait de se montrer prudent : "il faut anticiper le fait que le virus sera toujours là, il ne va pas s'arrêter à Noël, (...) donc il faudra s'y adapter". Le ministre prévient : Noël "ne sera pas une fête normale".

Un nouvel an qui s'annonce déjà compliqué

En revanche, les choses risquent d'être plus compliquées en ce qui concerne le réveillon du 31 décembre : "Est-ce qu'on peut envisager sereinement que d'ici quelques semaines ou quelques mois, nous puissions nous retrouver tous dans des espaces clos avec des cinquantaines de personnes ? On sait très bien que la situation sanitaire ne permettra pas de le faire. Je pense notamment au nouvel an, par exemple, où on imagine assez facilement qu'il n'y aura pas de grandes salles avec des milliers de personnes qui peuvent danser les unes avec les autres". Il a toutefois affirmé que cela "n'empêchera jamais de mener des célébrations, de se préparer, de fêter, de se retrouver, toujours en faisant attention à ne pas faire circuler le virus."

News
essentielles
sur le
même thème