Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

4 photos
Voir le diapo
Quentin Tarantino, le réalisateur du film western Django Unchained, est en train de vivre une très mauvaise semaine. Tandis qu'il a été déçu d'apprendre qu'il n'était pas nommé à l'Oscar du "Meilleur Réalisateur", le papa de Kill Bill vient de se clasher violemment avec un journaliste.

Quentin Tarantino, le réalisateur du film western Django Unchained, est en train de vivre une très mauvaise semaine. Tandis qu'il a été déçu d'apprendre qu'il n'était pas nommé à l'Oscar du "Meilleur Réalisateur", le papa de Kill Bill vient de se clasher violemment avec un journaliste.

La promo ça n'a pas que des bons côtés. A force de donner des interviews, les acteurs, réalisateurs ou encore chanteurs, passent leur temps à répéter les mêmes choses. Et malheureusement pour Krishnan Guru-Murthy, le journaliste de Channel 4 a été victime du ras-le-bol de Tarantino.

La question de trop
Alors que le journaliste lui pose une question sur les liens entre la violence dans la vie (faisant notamment référence à la récente fusillade aux USA) et la violence dans les films, le réalisateur s'est rapidement emporté. Il a ainsi rétorqué : "Arrêtez de me poser cette question, je ne me ferais pas avoir." Et tandis que le journaliste tente de comprendre pourquoi il réagit ainsi, Quentin Tarantino poursuit en déclarant : "Je n'accepte pas cette question. Je ne suis pas votre esclave et vous n'êtes pas mon maître. Je ne danserais pas sur votre musique, je ne suis pas un singe."

L'explication de Tarantino
Car si Tarantino affirme être là "pour parler du film et non de choses sérieuses", le journaliste ne lâche pas l'affaire et souhaite savoir pourquoi il ne veut pas parler de ce lien, et de ce qu'il pense. La réponse du réalisateur est alors directe : "J'ai déjà dit tout ce que je pensais à propos de ça. Si ça intéresse encore des personnes, ils peuvent me Googler et voir ce que j'ai dit sur ça durant les 20 dernières années. Mais de toute façon, je n'ai pas du tout changé d'avis !"

Le ton montant de plus en plus, Quentin Tarantino termine par lâcher : "Mais ce que je pense ne vous regarde pas put*in. J'en ai déjà assez parlé et je refuse de passer mon temps à toujours me répéter."

Une question stupide
Et si on peut trouver que le réalisateur s'emballe un peu vite, il faut aussi avouer que sur ce coup, il a bien raison. Pour un journaliste qui affirme "c'est mon rôle de poser cette question", il semble oublier quelque chose de primordiale : la violence n'a pas attendu le cinéma pour exister. Il est donc stupide de penser que le cinéma ou les jeux vidéo peuvent être responsables de crimes horribles ! Heureusement, l'interview retrouve un peu de son calme à la fin et personne n'en est venu aux mains (contrairement aux films).

Quoi qu'il en soit, on espère que Quentin Tarantino va rapidement se calmer et chez PurefansNews on serait ravi de l'interviewer !

Quentin Tarantino
Kill Bill 3 : Quentin Tarantino et Uma Thurman rêvent toujours d'une suite
The Hateful Eight : bande-annonce glaciale pour le nouveau western de Quentin Tarantino
Quentin Tarantino : The Hateful Eight, son prochain western, abandonné à cause d'une fuite
Le film culte Pulp Fiction détourné en version jeu vidéo 8 bits
voir toutes les news de Quentin Tarantino Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème