6 photos
Voir le diapo
C'est une tradition à chaque élection du pape. Pendant le conclave, qui débute aujourd'hui, tous les écrans seront braqués sur le toit de la chapelle Sixtine où sont cloitrés les 115 cardinaux pour élire un successeur à Benoît XVI. Et tous les yeux seront tournés vers la cheminée de la Chapelle, essayant tant bien que

C'est une tradition à chaque élection du pape. Pendant le conclave, qui débute aujourd'hui, tous les écrans seront braqués sur le toit de la Chapelle Sixtine où sont cloitrés les 115 cardinaux pour élire un successeur à Benoît XVI. Et tous les yeux seront tournés vers la cheminée de la Chapelle, essayant tant bien que mal de déterminer la couleur de la fumée. Si elle est noire, les cardinaux ne sont pas parvenus à se mettre d'accord, si elle est blanche, un nouveau pape est élu.

Le conclave... jusqu'à la fumée blanche
Benoît XVI c'est fini. Il a quitté le Vatican depuis le 28 février dernier, dix jours après l'annonce de sa démission. Le temps est venu de lui choisir un successeur. Le conclave a débuté aujourd'hui : 115 cardinaux se sont réunis dans la Chapelle Sixtine pour élire dans le plus grand secret le prochain pape. Isolés du monde extérieur, ils sont même interdits de Twitter. Ils devront élire le prochain souverain pontif à la majorité des deux tiers. Une fois les papabiles (ndlr : prétendants au Saint-Siège) départagés, de la fumée blanche s'échappera de la cheminée de la Chapelle. Et tant qu'ils ne seront pas parvenus à s'accorder, de la fumée noire flottera au-dessus du Vatican.

Une question de chimie
La fumée blanche signe de l'élection est pour le porte-parole du Vatican "beaucoup plus intéressante qu'une horloge suisse" qu'un mail ou qu'un SMS. Il a par ailleurs vanté avec humour la "beauté de l'événement", rapporte Libération. Cependant fumée blanche/fumée noire, il est parfois difficile de faire la différence. Pour obtenir la célèbre fumée blanche, les cardinaux ont leur petit secret, révélé par Le Figaro. Jusqu'en 2005, ils étaient encore très tradi et ajoutaient de la paille humide aux bulletins sur le feu. Une histoire de vapeur d'eau plus tard, la fumée à l'origine grisâtre devenait blanche.

Mais depuis, la technologie a même pénétré les murs du Vatican, qui s'est doté d'un poêle électronique. Des produits chimiques fumigènes sont ajoutés au dispositif pour renforcer la couleur. Pour éviter toute confusion, les jets de fumée seront accompagnés par le son des cloches de la Basilique quand élection du pape il y aura. Qui sera le 112e, et dernier pape selon la prophétie de Saint Malachie ? Réponse dans quelques jours...