L'ancienne ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet part à la conquête de la mairie de Paris. Député UMP de l'Essonne et maire de Longjumeau depuis 2008, NKM vient d'annoncer dans une interview accordée au Parisien sa candidature à la mairie de Paris. Elle devra donc faire face à Rachida Dati.

L'ancienne ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet part à la conquête de la mairie de Paris. Député UMP de l'Essonne et maire de Longjumeau depuis 2008, NKM vient d'annoncer dans une interview accordée au Parisien sa candidature à la mairie de Paris. Elle fera donc face à Rachida Dati.

La mairie de Paris : un enjeu pour la droite
On le sait, ce n'est un secret pour personne : la mairie de Paris est un énorme enjeu pour la droite. Et ça bataille déjà sévère pour succèder à Bertrand Delanoë dans le fauteuil de maire de Paris en 2014. L'objectif de la droite est déjà clairement annoncé : mettre fin à treize années de mandat de la gauche à la tête de la capitale. La protégée et adjointe de Delanoë, Anne Hidalgo, est déjà dans les starting-blocks, prête à prendre la relève.

NKM candidate : "un projet mûri"
Dans une interview accordée au Parisien, elle confirme enfin qu'elle sera bien candidate à la mairie de Paris. Dans une vidéo, diffusée sur le site du quotidien, elle a précisé : "J'ai décidé d'être candidate à la maire de Paris dans le cadre de la primaire ouverte qui a été annoncée". Si la décision n'a pas été simple à prendre pour l'actuelle maire de Longjumeau et député UMP, elle correspond à un "vrai engagement" et un "projet mûri" précise-t-elle. Et si elle a décidé de franchir le pas c'est avant tout parce que "des Parisiens et Parisiennes l'ont solicité pour être candidate".

Rachida Dati comme adversaire
Dans le cadre des primaires ouvertes, elle affrontera donc Rachida Dati, qui s'est d'ores et déjà dite candidate. On peut donc prévoir une lutte acharnée au sein même du clan UMP. Suite à l'annonce de la candidature de NKM, cette dernière a lancé : "Les Parisiens le savent, je suis une élue de terrain et l'une des leurs". Un petit pic adressé à NKM, élue de l'Essonne accusée de "parachutage". Derrière le duel NKM VS Dati se cache sans doute un match entre filloniste et copéiste.

Un "parachutage en Pass Navigo"
Ses adversaires à la droite, au sein même de son clan, tout comme à gauche, dénoncent déjà un "parachutage" de l'élue de l'Essonne. Mais pour désmorcer les critiques, elle n'a pas hésité à annoncer qu'elle démissionnerait dans dix jours de son mandat de maire de Longjumeau. Elle se défend : "ce sont les Parisiens, à travers la primaire ouverte, qui vont décider qui sera leur candidat". Espérons juste pour elle, qu'ils ne lui tiennent pas rigueur de sa bourde sur le prix du ticket de métro qu'elle avait estimé à 4€... au lieu d'1,70€.

Dans l'actu aussi : Une pluie de météorites sème la panique en Russie : des faux-airs de fin du monde/ Oscar Pistorius : l'athlète paralympique inculpé pour le meurtre de sa petite amie