Souvent considéré comme un dandy misogyne, Nicolas Bedos prêtera pourtant sa plume à un magazine féminin. Et pas n'importe lequel. L'humoriste, fils de, sera le nouveau chroniqueur de Elle à partir du 30 août prochain. Il balancera son verbe acerbe et pas toujours compris dans les colonnes de l'hebdomadaire toutes les semaines.

Après plusieurs vidéos teasing balancées sur le site de Elle, c'est désormais officiel : Nicolas Bedos est le nouveau chroniqueur du magazine féminin.

"Irrésistible ou insupportable ?"

Le magazine Elle a teasé le nom de son nouveau chroniqueur mâle sur Twitter jeudi 1er août. Des vidéos dévoilant certaines parties du corps de sa nouvelle plume accompagnaient des devinettes telles que "Irrésistible ou insupportable ?" ou encore "Irritant/irrésistible. Mordant/tordant. Arrogant/adorable. Notre nouveau chroniqueur ne laisse jamais indifférent ?,". Finalement, le magazine aura fini par lâcher le morceau. La nouvelle recrue n'est autre que l'humoriste Nicolas Bedos, qui honorera toutes les semaines le magazine de son verbe acerbe. L'hebdo s'est d'ailleurs réjoui de l'arrivée de ce "maudit garnement infini" dans ses colonnes. "Ce qui nous a séduits chez lui, à Elle, c'est qu'il est peut-être le plus politiquement incorrect des hommes de sa génération" a confié la direction du magazine.

Une image de dandy misogyne à casser

La plume du Festival de Cannes 2011, qui a également officié chez Marianne et sur France 2 dans Semaine Critique !, a une image de dandy misogyne à casser. "Ca m'excite que certaines femmes me voient comme misogyne, tout en espérant que d'autres auront compris à quel point c'est faux" explique-t-il dans les pages de Elle. Le maagzine l'aura également sans doute choisi pour sa capacité à créer la polémique. Il avait récemment du se défendre becs et ongles sur Twitter, après un tweet jugé homophobe sur la finale de The Voice 2.

News
essentielles
sur le
même thème