Résignés, les Sud-Africains se préparent à lui dire adieux. Nelson Mandela, hospitalisé depuis le 8 juin dernier pour une infection pulmonaire, a vu son état s'aggraver le week-end dernier. Il est désormais placé sous assistance respiratoire. Le Président sud-africain Jacob Zuma a annulé un voyage au Mozambique pour se rendre au chevet du héros national.

Hospitalisé depuis trois semaines, après un passage par la case hôpital en mars dernier, Nelson Mandela, désormais dans un "état critique", a vu son état s'aggraver encore ces dernières 48 heures. Les sud-africains s'attendent d'un moment à l'autre à apprendre le décès de leur Madiba.

Etat de santé critique

Hospitalisé en urgence le 8 juin, suite à une rechute de son infection pulmonaire, Nelson Mandela a vu son état de santé s'aggraver le week-end dernier. Il s'est encore détérioré ces dernières 48 heures. Il est désormais sous assistance respiratoire, a expliqué à l'AFP Napilisi Mandela, un chef de clan de sa région natale. "Oui, il utilise des machines pour respirer. C'est triste, mais c'est tout ce qu'on peut faire" a-t-il confié.

Jacob Zuma à son chevet

L'actuel Président sud-africain, Jacob Zuma, a donc décidé d'annuler son voyage au Mozambique, afin de se rendre au chevet du héros de la lutte anti-apartheid. De nombreux sud-africains s'amassent devant l'hôpital de Pretoria depuis quelques jours, afin de prier ou de faire leurs adieux à celui qu'ils appellent affectueusement Madiba.

L'inhumation déjà planifiée

Mandela souhaite être inhumé dans la village de Qunu, où il dit avoir passé les plus belles années de son enfance. Ses proches aimeraient d'ailleurs que les dépouilles de trois enfants de Mandela soient également raménées dans ce village.