Mulan (Disney+) : un remake à la hauteur du dessin-animé ?
Mulan (Disney+) : un remake à la hauteur du dessin-animé ?
Prévu à l'origine pour une sortie au cinéma le 25 mars dernier, le remake de Mulan en live-action arrive enfin sur Disney+, sans frais supplémentaires, contrairement à sa sortie aux Etats-Unis en septembre dernier. 22 ans après la sortie du dessin-animé, cette nouvelle version portée par Liu Yifei a de quoi séduire mais aussi déstabiliser les fans de l'héroïne. PRBK a pu voir le film en avance.

L'année 2020 a été particulièrement compliquée pour le monde du cinéma. Si certains ont opté pour repousser les sorties de leurs films, reprogrammés pour la plupart pour 2021, les studios Disney ont adopté une autre stratégie. Si Black Widow et le catalogue Marvel a eu droit à un report, ce n'est pas le cas du film Pixar Soul, prévu pour le 25 décembre, et pour le remake de Mulan. Aux Etats-Unis, le film réalisé par Niki Caro a été mis en ligne le 4 septembre, d'abord avec des frais supplémentaires. Trois mois après la sortie US, Mulan débarque donc en France, et pas besoin de mettre la main au portefeuille puisque les abonnés de Disney+ peuvent voir le film gratuitement. Avant que le coronavirus ne vienne bousculer notre vie et les plans de Disney, nous avions pu voir Mulan sur grand-écran. 9 mois plus tard, on peut (enfin !) vous en parler.

Une réinvention plus qu'un remake

Depuis quelques années déjà, Disney semble avoir décidé de faire revivre ses grands classiques en live-action, c'est-à-dire avec de vrais acteurs. Parmi ces films, deux genres s'opposent : les remakes copiés-collés (ou presque) et les films qui sortent des sentiers battus pour proposer une autre histoire. Si La Belle et la Bête, Le Roi Lion ou encore Aladdin ont suivi la première voie, les producteurs de Mulan ont décidé d'apporter des changements majeurs par rapport au dessin-animé culte sorti en 1998. Plutôt qu'un simple remake, c'est donc plus une réinvention que vous allez pouvoir découvrir dès aujourd'hui sur la plateforme.

La base reste la même : Mulan, une jeune femme aventureuse ne veut pas suivre le chemin qui semble tout tracé pour elle. Alors que ses parents veulent la marier, elle va sans leur en parler rejoindre l'armée pour sauver son père, appelé à rejoindre les rangs pour combattre les guerriers Ruanruan. Elle prend alors l'apparence d'un garçon et va entrer dans la légende.

La bande-annonce en VF de Mulan, disponible sur Disney+

Pourquoi tant de changements ?

Si l'on retrouve évidemment plusieurs personnages du dessin-animé comme Mulan elle-même ou ses proches, l'adaptation s'écarte aussi du film original. Et on sait déjà que ça ne va pas plaire à tous. Oubliez les chansons, Mushu et même Li-Shang, le "love-interest" de l'héroïne dans le dessin-animé : ils ne sont pas présents dans la version live. Une décision mûrement réfléchie par l'équipe. Au sujet de l'absence des chansons, la réalisatrice Niki Caro avait confié à Buzzfeed : "On ne chante pas quand on va à la guerre. Je ne dis pas ça par rapport au film d'animation car les chansons sont géniales et si j'avais pu les inclure, je l'aurais fait.". C'est pour plus de réalisme et pour ne pas trop trancher avec l'atmosphère du long-métrage que les chansons ont été supprimées. Même constant pour Mushu, le petit dragon qui guide Mulan et apporte beaucoup d'humour au dessin-animé. A la place, les spectateurs pourront voir une représentation de la spiritualité. Bon, ce n'est pas aussi bien que Mushu, mais c'est mieux que rien.

Enfin, l'autre grand changement est l'absence de Li-Shang, remplacé par un mix de deux personnages : le Commandant Tung (Donnie Yen) et Chen (Yoson An), un soldat qui va devenir l'ami de Mulan. Pourquoi un tel choix ? "Je pense particulièrement qu'en période de #MeToo, avoir un commandant qui est aussi le love interest était très inconfortable et nous avons pensé que ce n'était pas approprié." avait confié le producteur Jason Reed à Collider en février dernier.

Mais au final, ces absences ont-elles un impact négatif sur le film ? Pas vraiment. Bien que la touche de légèreté qu'apportait Mushu manque, c'est moins le cas de Li-Shang ou bien des chansons. En voyant le film, on a même tendance à se dire que la réalisatrice a eu raison de ne pas inclure les quelques titres du dessin-animé qui auraient pu faire tache dans l'ambiance plutôt sérieuse de cette version 2020. Si certains personnages sont absents, cette adaptation en introduit aussi de nouveaux, comme par exemple Xianniang, une puissante sorcière jouée par Gong Li, qui va s'opposer à Mulan. Un peu plus de girl-power, ça ne fait jamais de mal !

Alors, ça donne quoi ?

Cette adaptation du dessin-animé est sortie des sentiers battus pour le meilleur et pour le pire. Le film n'est pas une catastrophe, loin de là. Il mise sur l'action avec des scènes efficaces et épiques et est un long métrage agréable à découvrir. On a juste parfois l'impression que le film se prend un peu trop au sérieux et manque de la légèreté à laquelle nous a habitués Disney, qui rend aussi les films plus accessibles aux plus jeunes. Même si le film apporte une autre vision, Mulan n'oublie pas tout à fait ses origines et rend hommage au dessin-animé, de manière plus ou moins subtile. Et, et ce n'est pas une chose à négliger, on peut quand même souligner l'importance de Mulan en terme de représentation avec son casting entièrement composé d'acteurs asio-américains et asiatiques.

Disney+
WandaVision saison 1 : Quicksilver et Magneto bientôt dans la série ?
Olivia Rodrigo vs Joshua Bassett et Sabrina Carpenter : tacles en chansons ? Retour sur les rumeurs
WandaVision saison 1 : qui est l'homme vu à la fin de l'épisode 2 ?
WandaVision : faut-il regarder la première série Marvel de Disney+ ?
voir toutes les news de Disney+ Découvrir plus d'articles
Les stars
du moment