Hasbro annonce la suppression de la case Prison du Monopoly
Hasbro annonce la suppression de la case Prison du Monopoly
C'est la fin d'une ère. Hasbro, le célèbre éditeur de jeux de société, vient d'annoncer une terrible nouvelle : la case prison se prépare à disparaître des prochaines versions du Monopoly. Objectif : satisfaire les têtes blondes un peu trop pressées en proposant des parties plus courtes.

Il y a quelques semaines, Business Insider révélait une stratégie ultime pour gagner au Monopoly grâce à la magie des mathématiques : miser dès le départ sur les gares et surtout la case prison. Les joueurs vont pourtant devoir revoir leur tactique pour leurs prochaines parties. Et pour cause, Hasbro vient de dévoiler un changement de taille sur son jeu de plateau qui va pousser les stratèges à élaborer de nouvelles ruses.

Fini la case prison

Dans un communiqué relayé par le Wall Street Journal, l'éditeur d'un des plus célèbres jeux de société annonce que la case prison disparaîtra des prochaines versions. La raison ? Selon Hasbro, à l'heure de la 4G, du fast-food et de futurs moyens de transport supersoniques, les parties de Monopoly sont trop longues pour les jeunes. Supprimer la mythique case permettrait de proposer des sessions de jeu plus courtes, de 30 minutes environ.

Rapide, net et précis

Hasbro se lancerait tout simplement dans l'univers du "jouets snacks" aux parties rapides et ne demandant pas beaucoup d'attention. "Parents et enfants nous disent qu'ils veulent de courtes parties, sans risquer de se fâcher à cause d'une règle", a expliqué Jonathan Berkowitz, vice-président chargé du marketing. Les flambeurs de la première heure ne vont-ils pas ranger leur "Methopoly" (la version Breaking Bad du Monopoly) au placard face à cette mesure ?

Mise à jour : Les taulards des plateaux seront heureux d'apprendre que la case prison ne disparaîtra pas du Monopoly. Hasbro a démenti l'information communiquée par son porte-parole sur Twitter. "Allez directement en prison, ne passez pas par la case départ, ne touchez pas 20.000 francs. Les cases prison n'ont pas été supprimées du Monopoly" a écrit l'éditeur sur la plate-forme de micro-blogging.