C'est désormais officiel : les soldes d'été n'auront pas lieu à partir du 24 juin 2020, comme prévu, mais du 15 juillet 2020, pour une durée de 4 semaines. Sur RTL ce mardi 2 juin 2020, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé la nouvelle, expliquant sa volonté d'aider les petits commerçants.

Ce mardi 2 juin 2020 est une date clé du déconfinement puisque c'est aujourd'hui que commence sa phase 2. Parmi les changements majeurs : la fin de la limitation de déplacement à moins de 100 km, ou encore la réouverture des cafés, restaurants et bars dans tout le pays (seulement en terrasse dans la zone orange). Une bonne nouvelle pour eux et pour l'économie, qui va pouvoir être relancée. Qu'en est-il des magasins ? S'ils ont déjà pu réouvrir, le doute planait encore sur les soldes... jusqu'à aujourd'hui. La date officielle des soldes d'été vient d'être annoncée.

Les soldes d'été reportées au 15 juillet

Alors qu'elles auraient dû avoir lieu à partir du 24 juin, elles ont été reportées au 15 juillet. C'est ce qu'a annoncé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire ce mardi 2 juin 2020 sur RTL : "Les soldes débuteront le 15 juillet et elles dureront quatre semaines", a-t-il déclaré sur RTL, expliquant que cette décision avait été prise à la "demande des petits commerçants" pour qu'ils puissent "refaire leur trésorerie". Le but : leur donner plus de temps, alors que leurs magasins ont été fermés pendant plus de deux mois à cause de la crise sanitaire du coronaires (covid-19) et du confinement. Mais si cette décision arrange certains magasins, et notamment les plus petits et les indépendants, elle ne met pas tout le monde d'accord : les grands magasins espéraient solder au plus vite afin de se débarrasser des invendus qu'ils stockent depuis des mois.

Une volonté d'aider les petits commerçants

Une situation dont Bruno Le Maire est totalement conscient : "J'ai accédé à la demande des petits commerçants, je sais que ça peut poser des difficultés pour d'autres grandes enseignes mais je pense qu'il est légitime de soutenir dans ces moments très particuliers ceux qui sont les plus faibles ceux qui ont les trésoreries les plus menacées. Donner trois semaines de plus en démarrant les soldes au 15 juillet pour 4 semaines c'est permettre aux petits commerçants de reconstituer leur trésorerie, c'est une question à la fois d'efficacité économique mais aussi de justice je pense que les deux peuvent parfaitement se concilier."

News
essentielles
sur le
même thème