C'est ce mercredi 1er juillet que Kev Adams, Arnaud Ducret, Gaia Weiss ou encore PEF débarquent au cinéma dans la comédie Les Profs 2. Une suite immanquable pour les fans de Boulard et de la BD, tant ce film se veut plus déjanté et drôle.

Un film plus déjanté

Si le premier film était sympa, il restait cependant trop sage par rapport à ce que l'on pouvait en espérer. Ca tombe bien, cette suite se veut nettement plus débridée, comme nous le confiait Arnaud Ducret en interview : "C'est plus fou, c'est plus absurde et les gags sont plus rocambolesques". Il faut dire que PEF (le réalisateur et interprète de Polochon) a largement profité du déplacement de l'intrigue en Angleterre pour se lâcher. Ainsi, on a le droit à de nombreux quiprocos délirants avec notamment le système d'éducation à la française et à un choc des cultures mémorable avec une scène en kilt inoubliable.

De nombreuses scènes cultes

En parlant de scènes, Les Profs 2 possède un grand nombre de séquences cultes. Et si chacun des personnages possède son petit moment (le cours de poésie d'Amina en fera rêver plus d'un), force est de constater que ce sont bien Boulard (Kev Adams) et Eric, le prof d'EPS (Arnaud Ducret) qui ont le droit aux meilleurs passages. Les deux personnages bénéficient en effet des meilleures répliques et gags, que ce soit avec un Boulard prêt à tout pour rester le cancre n°1 ou un Eric sans limite pour imposer ses méthodes de sport aux élèves, avec un sens de la répartie énorme. Et encore une fois, la scène en kilt précédée du téléphone arabe est probablement la plus drôle des deux films.

Un manque de profs

Evidemment, tout n'est pas parfait dans Les Profs 2. Si tous les personnages sont présents, pour un film intitulé "Les Profs" on ressent pourtant un certain manque de cours. Soit les scènes sont déjà présentes dans la bande-annonce, soit elles sont une redite du précédent. Et si le dernier tiers du film vient rattraper ce manque à travers une découverte de Londres, cela reste finalement trop peu.

Un humour parfois maladroit

De plus, si l'humour se veut plus irrévérentieux, absurde et osé, certains gags tombent malheureusement à l'eau pour la simple raison que l'on a l'impression qu'ils ont simplement été créés pour ne pas laisser sur la touche un public plus jeune. Résultat, la scène du check de Boulard avec la statue ou les chutes à travers les buissons de Polochon détonent avec le reste et cassent parfois le rythme.

Une suite et Kev Adams au top

Au final, Les Profs 2 - malgré ses petits défauts, est une réelle réussite. Le dépaysement total apporte une liberté de ton et un choc des cultures bienvenus et on sent cette suite plus travaillée et ambitieuse.

De plus, comme c'est le cas depuis plusieurs rôles, Kev Adams arrive à nous surprendre. S'il est bien la star du film, on est loin d'un "Kev Adams show", ce dernier réussissant encore une fois à partager l'écran avec ses camarades, ce qui rend ses scènes plus sincères et drôles. Une transition vers la maturité très appréciable, qui fait de cette comédie de l'été un must see.

Les Profs 2 est actuellement au cinéma.

Les profs 2 : Kev Adams dans la bande-annonce
Kev Adams
Kev Adams se confie sur son ex Iris Mittenaere et raconte leur premier date gênant
Kev Adams et Gad Elmaleh : salles de spectacle fermées, coup de gueule du duo contre le gouvernement
Kev Adams réagit au plagiat chez les comiques : "Je n'ai jamais volé une blague"
Kev Adams assume-t-il tous ses films ? Le comédien se confie sur sa carrière
voir toutes les news de Kev Adams Découvrir plus d'articles