Imprimé militaire ou aztèque, imitation cuir ou jean : le legging a investi depuis quelques saisons la garde-robe des femmes. Si Eva Longoria, Selena Gomez ou Kim Kardashian en ont fait une tenue fétiche, les adolescentes de Californie ne pourront plus faire de même. Le collège de Kenilworth vient d'interdire le port du legging, trop moulant et perturbant pour les garçons...

Depuis le 4 avril dernier, les filles du collège de Kenilworth en Californie n'ont plus le droit de venir en cours vêtues d'un legging, à moins qu'il soit porté en collant sous un short ou une robe. Une décision surprenante prise par la principale de l'établissement, et rapportée par le Huffington Post.

Un pantalon trop moulant

En France, le règlement intérieur de certains collèges interdits les jupes trop courtes ou les tops qui laissent apercevoir le nombril. Un établissement de Californie vient de bannir un nouveau vêtement fashion : le legging. A l'origine conçu comme un collant, le legging est de plus en plus porté par les filles en guise de pantalon. Eva Longoria et Kim Kardashian enceinte ont aussi adopté la tendance. Sauf que le pantalon est ultra méga moulant et dessine clairement toutes les formes. Et le vêtement cause visiblement des problèmes de concentration aux garçons du collège.

Même sanction pour les stars ?

A voir Selena Gomez et son legging de cuir lors du Festival de Toronto, on comprend que la tenue puisse affoler les individus de sexe masculin. De là à l'interdire ? Les parents et les élèves ont crié au scandale, voyant en cette interdiction une mesure injuste et discriminante. Mais la principale en est claire : "Ce qui m'inquiète, c'est l'exposition des sous-vêtements. Le but est d'apprendre aux enfants à se respecter et à se vêtir de manière appropriée". Un conseil qui mériterait d'arriver aux oreilles de Michelle Williams ou la plus trash Ke$ha , qui se pavanent en culottes sur tapis rouge.