Déconfinement : les coiffeurs ouverts dès le 11 mai ?
Déconfinement : les coiffeurs ouverts dès le 11 mai ?
Vous n'en pouvez plus de vos cheveux longs mais vous n'avez pas encore craqué pour une coupe maison, rêvant désespérément à la réouverture des salons de coiffure lors de la fin du confinement ? Vous n'êtes pas les seuls ! Mais les coiffeurs pourront-ils réellement ré-ouvrir dès le 11 mai ? Si le gouvernement est pour, ce n'est pas totalement encore assuré.

De nombreuses questions se posent à l'approche du déconfinement espéré pour le 11 mai prochain. Car si nous pourrons de nouveau sortir sans attestation, cela ne voudra pas dire que le Covid-19 aura complètement disparu, loin de là même. Afin d'éviter une deuxième vague, des précautions devront être prises non seulement pour la reprise des cours mais aussi pour les activités des commerces qui vont pouvoir ouvrir de nouveau leurs portes. Les coiffeurs en feront-ils partie ?

Christophe Castaner est pour

Interrogé sur France Inter le mardi 14 avril, au lendemain de l'allocution d'Emmanuel Macron, Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, s'est exprimé au sujet des réouvertures des commerces de proximité comme les fleuristes ou bien les coiffeurs. Selon lui, le but est de pouvoir permettre aux commerçants de ré-ouvrir rapidement. "L'objectif est que ces commerces-là puissent être ouverts" a-t-il déclaré.

"C'est un peu délicat d'affirmer qu'on rouvrira tous le 11."

Mais qu'en pensent les professionnels ? Le doute subsiste pour l'instant quant aux réelles possibilités de ré-ouverture dès le début du déconfinement. Comme le précise Emmanuel Poyen, président de Union Nationale des Entreprises de Coiffure (UNEC) de Bourgogne, à France 3 Bourgogne Franche-Comté, il est pour l'instant "un peu délicat d'affirmer qu'on rouvrira tous le 11". En effet, l'UNEC n'a pas encore reçu de directives officielles de la part du gouvernement. Le vice-Président de l'UNEC, Christophe Doré, précise à Ouest France : "Nous allons rédiger une feuille de route pour le gouvernement et j'espère qu'il nous fera confiance.".

Car avant de ré-ouvrir, les coiffeurs devront mettre en place des mesures afin d'appliquer les gestes barrières. "Il faut qu'on trouve des solutions pour assurer la santé des coiffeurs et des clients face au virus. Des masques, des gants, élargir les plages horaires pour limiter le nombre de clients simultanés... Les questions sont nombreuses. Et les solutions risquent d'avoir un coût" précise Christophe Doré. En France, ce sont 85 000 coiffeurs qui ont dû mettre leur activité à l'arrêt depuis le début du confinement.