L'ONU a retiré le cannabis de la liste des drogues dangereuses
L'ONU a retiré le cannabis de la liste des drogues dangereuses
Depuis ce mercredi 2 décembre 2020, le cannabis ne fait plus partie des drogues dangereuses au niveau international. L'ONU a en effet retiré la weed de l'annexe IV de la Convention unique sur les stupéfiants de 1961, qui liste les stupéfiants dangereux qui rendent addict. C'est la CND (Commission des stupéfiants des Nations Unies) qui a voté et a même reconnu "l'utilité médicale" de cette substance.

La weed ne fait plus partie de la liste des drogues dangereuses

En France, la légalisation de la weed fait souvent débat. Alors que la loi a changé depuis septembre 2020 avec le gouvernement Macron, avec une nouvelle mesure (une amende) si vous êtes chopé en train de fumer du cannabis, au niveau international en revanche le cannabis a été retiré de la liste des drogues dangereuses. En effet, l'ONU (l'Organisation des Nations unies) s'en est chargée, et plus précisément la CND (Commission des stupéfiants des Nations Unies).

Ce mercredi 2 décembre 2020, elle a approuvé la reclassification du cannabis et de sa résine dans les conventions internationales. Avant cette date, la weed était dans l'annexe IV de la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 (une catégorie de stupéfiants qui rendent addict et qui n'ont pas d'intérêt médical). Mais le cannabis a été enlevé de cette liste de drogues dangereuses lors d'un vote très serré : 27 pour, 25 contre et 1 abstention.

L'utilité médicale du cannabis enfin reconnue au niveau mondial

Non seulement l'ONU a jugé que le cannabis n'était pas une drogue dangereuse, contrairement aux drogues dures comme la cocaïne, la MDMA ou encore le LSD, mais en plus elle a aussi souligné son "utilité médicale" et son "potentiel thérapeutique".

Yann Bisiou, expert du droit de la drogue et maître de conférences à l'université Montpellier-III, a expliqué dans le journal Le Monde que c'est une révolution : "C'est la première fois depuis 1916 que l'on reconnaît, au niveau international, l'intérêt thérapeutique du cannabis. Depuis plus d'un siècle, les conventions internationales sur les drogues maintenaient que ce produit était dangereux et sans intérêt médical. En 2020, l'ONU reconnaît le contraire".