Une femme se disloque la mâchoire en mangeant un burger en Angleterre le 8 août 2013
Une femme se disloque la mâchoire en mangeant un burger en Angleterre le 8 août 2013
Nicola Peate se souviendra longtemps du dernier burger qu'elle a mangé dans un restaurant de Liverpool. Et pour cause : dans le feu de l'action, en pleine dégustation d'un sandwich à trois étages, la jeune femme s'est disloquée la mâchoire. Outch !

"La gourmandise est un vilain défaut" et Nicola Peate l'a appris à ses dépends le 8 août dernier. Invitée dans un célèbre restaurant de Liverpool pour déguster un burger à trois étages, cette britannique n'est pas seulement ressortie de l'établissement le ventre plein... mais également avec une mâchoire disloquée. En mordant dans son imposant sandwich, Nicola s'est littéralement "décrochée" la ganache.

Le burger de trop

"Je ne pouvais pas ouvrir complètement ma bouche. C'est comme si j'avais une crampe à la langue. Ensuite, j'ai eu très mal aux oreilles ainsi qu'un mal de crâne.", a-t-elle expliqué à BBC News. Malgré sa difficulté à finir le burger avec ses couverts, Nicola est rentrée chez elle ce soir-là.

Mais voyant que la douleur ne s'était toujours pas dissipée le lendemain matin, elle s'est finalement rendue à l'hôpital de Liverpool où sa mâchoire a pu être remise en place. "Je viens de sortir d'Almost Famous Burgers et je me suis disloquée la mâchoire cette nuit. Ils sont vraiment énormes. #truestory", a-t-elle même partagé sur Twitter.

Une maladie génétique en cause

Pour autant, vous pouvez continuer à manger des burgers : ces cas de disloquement sont plutôt rares. Pour preuve, si la jeune femme a pu se déloger si facilement l'os de la bouche, c'est aussi en partie à cause du Syndrome d'Ehlers-Danlos dont elle est atteinte, et qui rend ses articulations très fragiles. Nous voilà rassurés.

A lire aussi : Un stagiaire mort... après avoir trop travaillé ? / Drake : arrêté par la police, il drague la flic sur Instagram / Chris Bieber : le sosie de Justin interpellé pour escroquerie / Beyoncé : une addition à 1 700 euros... pour du poulet