Koh Lanta 2020 : Denis Brogniart "dégoûté"par les menaces des internautes, la prod saisit la justice
Koh Lanta 2020 : Denis Brogniart "dégoûté"par les menaces des internautes, la prod saisit la justice
Ce week-end suite à l'élimination de Sam dans Koh Lanta 2020 ou Koh Lanta : l'île des héros, plusieurs candidats dont Inès et Régis ont été violemment attaqués sur les réseaux sociaux. Menacés de mort, les deux candidats avaient dénoncé les messages haineux et ils ne sont pas les seuls. Sur Instagram, Denis Brogniart a poussé un coup de gueule contre ceux qui s'attaquent aux concurrents du jeu de TF1. La production de l'émission a également annoncé qu'elle allait saisir la justice pour punir ceux qui menacent les candidats.

A chaque saison de Koh Lanta, des candidats sont visés par des commentaires haineux sur les réseaux sociaux. Mais l'édition 2020 semblent avoir vraiment inspiré les rageux. Après Ahmad, victime de propos racistes et de menaces de mort, d'autres candidats ont été visés par des commentaires horribles sur les réseaux sociaux. Après l'élimination de Sam, certains n'ont pas trouvé mieux à faire que de menacer anonymement plusieurs concurrents du jeu d'aventure dont Inès et Régis. Sam, lui, a appelé au calme et au respect.

Denis Brogniart pousse un gros coup de gueule

S'il y en a bien un qui ne supporte pas les insultes et menaces dont sont victimes les candidats de Koh Lanta, c'est Denis Brogniart. L'animateur a profité d'un live sur Instagram pour partager tout son dégoût face aux messages reçus par les aventuriers. Dans la vidéo relayée par Inès, il explique d'abord ne pas avoir soupçonné "à quel point certains pouvaient être monstrueux" sur les réseaux sociaux. "Je pense que là, on a dépassé les bornes" indique Denis Brogniart avant d'ajouter : "Je voudrais vous dire mon dégoût, ma consternation, ma colère aussi devant les messages scandaleux reçus par les candidats (...) Dans quel monde vit-on ? Comment peut-on menacer de mort, insulter, promettre le pire à des aventuriers de Koh-Lanta ?".

L'animateur dénonce aussi ces haters qui agissent anonymement "sans le courage de leur propos en se cachant derrière un pseudo bidon. Ayez au moins le courage de signer vos insultes pour qu'on puisse, sans mal, vous identifier." déclare-t-il. Dans son coup de gueule, Denis Brogniart rappelle que Koh Lanta n'est qu'un jeu et que le public n'a de toute façon pas la main sur le gagnant, et que c'est d'ailleurs peut-être ça qui énerve certains. "Personne parmi vous, ni vous, ni moi ne décidera qui gagnera" rappelle-t-il, appelant à "exprimer vos sentiments avec retenue, mesure et discernement".

La prod de Koh Lanta saisit la justice

Denis Brogniart n'est pas le seul à dénoncer cette attitude. Ce lundi 27 avril en fin de journée, ALP qui produit Koh Lanta a annoncé dans un communiqué publié sur Twitter qu'elle allait saisir la justice pour les "propos et menaces dont ont été victimes plusieurs concurrents de la dernière édition de Koh Lanta". "Une enquête devrait être ouverte pour identifier les auteurs et engager des poursuites" peut-on lire. La production rappelle que Koh Lanta est un "programme familial" et qu'il est "intolérable" que les candidats puissent se retrouver face à "un tel déversement de haine". "ALP sera vigilant au respect de chacun et engagera des actions judiciaires à chaque fois que cela sera nécessaire." écrit la production qui rappelle que les propos tenus contre Inès, Régis et les autres sont passibles de trois ans de prison et 45 000 euros d'amende.

Koh Lanta 2020
Koh Lanta, les 4 terres : voici les 24 candidats
Koh Lanta, les 4 terres : la date de diffusion dévoilée
Inès (Koh Lanta 2020) de nouveau furieuse contre le gouvernement : l'infirmière veut sa prime
Inès (Koh Lanta 2020) complexée : elle se confie sur son envie de chirurgie esthétique
voir toutes les news de Koh Lanta 2020 Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème