Journée de la contraception : ce qu'il faut savoir pour se protéger correctement
Journée de la contraception : ce qu'il faut savoir pour se protéger correctement
Ce jeudi 26 septembre 2019, c'est la journée de la contraception. C'est vrai qu'en dehors de la pilule contraceptive et des préservatifs masculins, peu de jeunes connaissent toutes les alternatives. Pareil lorsqu'une ado a peur d'être enceinte, souvent elle ne sait pas comment réagir. Alors voici un récap pour savoir comment éviter une grossesse non désirée et se protéger correctement.

Les différents types de contraception

La journée de la contraception tombe aujourd'hui, ce jeudi 26 septembre 2019. L'occasion de te rappeler que la contraception ne se limite pas au préservatif masculin et à la pilule contraceptive (qui sont les plus utilisés). Parce qu'on est tous différents, il existe en effet tout un tas de types de contraceptions.

En dehors de l'abstinence, bien sûr, tu as un large choix pour éviter une grossesse non désirée : la pilule contraceptive donc, l'implant, le patch, l'anneau vaginal, le stérilet (aussi appelé DIU pour dispositif intra-utérin).

A noter également que bientôt, un gel contraceptif devrait voir le jour. Il a été développé par le laboratoire américain Evofemest. Sans hormones et sans effets secondaires d'après le labo, il sera vendu aux Etats-Unis à partir de 2020.

On parle contraception mais, attention, c'est bien, mais cela ne protège pas forcément des MST (maladies sexuellement transmissibles). Le préservatif reste le meilleur moyen pour ne pas attraper de MST. A l'inverse, s'il craque, il n'est pas suffisant comme moyen de contraception unique. Sachez que vous pouvez acheter des préservatifs masculins en latex, mais aussi en polyuréthane pour ceux qui sont allergiques au latex. Et vous pouvez aussi acheter des préservatifs féminins qui existent également, même s'ils sont moins utilisés.

Nos conseils

Afin de choisir le moyen de contraception le plus sûr pour toi, le mieux, c'est d'aller voir ton médecin, ton pharmacien ou ton gynécologue. Prends un rendez-vous et n'hésite pas à lui poser des questions, à lui dire si tu as des allergies... Car il faut par exemple savoir que certaines pilules peuvent faire grossir, d'autres pilules peuvent accentuer l'acné ou au contraire aider à enlever tes boutons d'acné. Donc le mieux, pour trouver le moyen de contraception qui te correspond, c'est d'en parler avec un spécialiste.

Et si jamais ton moyen de contraception est la pilule, voilà une petite astuce pour ne pas oublier de la prendre : mettre une alarme sur son smartphone à une heure fixe tous les jours. Ainsi, ça va devenir une habitude. Attention, ne pas mettre l'alarme trop tôt le matin, ni pas trop tard le soir car tu dois toujours la prendre. Met-la par exemple à l'heure de ton déjeuner ou de ton dîner.

Que faire en cas de problème ?

Si tu oublies ta pilule et que tu ne veux pas tomber enceinte, comment faire ? Si tu as oublié ta pilule avec un décalage inférieur à 12 heures, tu peux prendre immédiatement le comprimé oublié et poursuivre ensuite la plaquette à l'heure habituelle. En effet, 2 comprimés peuvent être pris le même jour. Par contre, si tu as oublié ta pilule avec un décalage de plus de 12 heures, il vaut mieux aller chercher une contraception d'urgence (la pilule du lendemain) en pharmacie, surtout si tu as eu un rapport sexuel dans les 5 jours précédant l'oubli.

Si le préservatif craque ou se déchire, comment faire ? Tu dois te rendre en pharmacie pour prendre la pilule du lendemain le plus rapidement possible.

Si tu as utilisé une contraception d'urgence (la pilule du lendemain) mais que tu as du retard dans tes règles (plus de 5 jours), tu dois faire un test de grossesse.

Si tu es mineure et que tu veux une contraception d'urgence (la pilule du lendemain), y as-tu droit ? Oui, tu peux aller la prendre dans un planning familial. C'est gratuit et anonyme. Et tu n'as pas besoin de l'autorisation de tes parents, même si c'est mieux si tu leur en parles pour avoir du soutien. Tu peux aussi aller dans une pharmacie, la pilule du lendemain y est gratuite et délivrée sans condition aux mineures. Les infirmières scolaires peuvent aussi te la donner en situation d'urgence.

Les chiffres à retenir

D'après des études menées par les laboratoires Terpan, la femme n'est pas encore très à l'aise avec le préservatif puisque c'est l'homme qui sort le préservatif dans plus de 60% des situations.

Quant à la tant redoutée discussion de sexualité entre les parents et les enfants, elle gêne beaucoup les jeunes. Les Français entre 12 et 25 ans qui ont été sondés sont plus de 42% à ne pas avoir parlé ou ne pas vouloir parler de sexe avec leurs parents. Pourquoi ? Parce que 62% des jeunes disent ne pas vouloir parler de sexualité avec leurs parents par pudeur.

Et pourtant ils sont plus de 62% à dire qu'en matière d'éducation sexuelle, les parents ont la plus grande responsabilité.

Les liens et le numéro à connaître en cas de question

Pour plus d'informations, tu peux aller sur le site choisirsacontraception.fr, en lien avec le ministère de la santé.

Si tu préfères téléphoner, voici le numéro unique spécial "Contraception, Sexualité, IVG" du Ministère de la Santé : 0800 08 11 11 (appel gratuit et anonyme).

Et pour trouver le centre de planification et d'éducation familiale (CPEF) le plus proche de chez toi, clique ici.

News
essentielles
sur le
même thème