CINÉ SÉRIE
J'ai toujours aimé Dwayne Johnson, mais aujourd'hui John Cena est devenu l'acteur qu'il rêvait d'être (et Ricky Stanicky le prouve encore)
Publié le 24 mars 2024 à 14:00
Par Quentin Piton | Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
Actuellement disponible sur Amazon Prime Video, le film Ricky Stanicky de Peter Farrelly est une comédie à ne louper sous aucun prétexte. Encore une fois, John Cena - présent au casting au côté de Zac Efron, nous prouve qu'il est le roi d'Hollywood, capable de se glisser dans n'importe quel rôle. Une carrière qu'aurait pu viser Dwayne Johnson s'il n'était pas trop concentré sur le buzz plus que sur le plaisir.
Bande-annonce de Ricky Stanicky. La comédie de l'année 2024 © Prime Video / Lionel Hahn/ABACAPRESS
John Cena at a public appearance for Bumblebee Cast Light Up Empire State Building for Make-A-Wish Foundation, The Empire State Building, New York City, NY, USA on December 20, 2018. Photo by Kristin Callahan/Everett Collection/ABACAPRESS.COM Dwayne Johnson The Rock posing in the press room at the The 96th Academy Awards held by the Academy of Motion Picture Arts and Sciences at the Dolby Theatre in Los Angeles, CA on March 10, 2024. (Photo by Sthanlee B. Mirador/SPUS/ABACAPRESS.COM) Shay Shariatzadeh and John Cena arriving for the world premiere of Argylle at the Odeon Luxe in London, UK, on Wednesday January 24, 2024. Photo by Ian West/PA Wire/ABACAPRESS.COM John Cena and Shay Shariatzadeh at \"The Suicide Squad\" premiere held at the Regency Village Theatre on August 2, 2021 in Westwood, Los Angeles, CA, USA. Photo by O'Connor/AFF/ABACAPRESS.COM Dwayne Johnson, also known as \"The Rock\", is Grand Marshal for the 66th Annual Daytona 500 at the Daytona International Speedway on Sunday February 18, 2024 Daytona, FL. Photo by Mike Gentry/UPI/ABACAPRESS.COM
La suite après la publicité

Le 7 mars 2024, Prime Video a mis en ligne Ricky Stanicky, la dernière comédie de Peter Farrelly portée par Zac Efron et John Cena. Et si ce film n'est pas le meilleur projet du réalisateur - on fera difficilement mieux que Dumb and Dumber co-réalisé avec son frère Bobby Farrelly, il n'en reste pas moins très cool et divertissant. Et comme le laissait déjà supposer sa bande-annonce, on le doit en grande partie à John Cena. C'est simple, depuis quelques années, le comédien réalise la carrière parfaite, ce que j'espérais voir Dwayne Johnson continuer à embrasser...

Dwayne Johnson, des gros espoirs...

Petit retour en arrière. N'étant absolument pas fan de catch, c'est en 2003 que j'ai découvert The Rock dans le film Bienvenue dans la jungle. Certes, là encore, on n'était pas sur du grand niveau de cinéma, mais du haut de mes 13 ans, je le trouvais génial. Drôle, improbable et portée par un duo Seann William Scott (American Pie) et Dwayne Johnson déjanté, cette comédie était tout ce qu'il me fallait. Car oui, à cette époque, Dwayne Johnson était source de nombreux espoirs.

Malgré un physique moins imposant qu'aujourd'hui, il m'avait déjà happé par un charisme fou qu'il mettait parfaitement au service de son jeu. Plus que le mec badass bourrin qu'on utilise pour des scènes d'action, il renvoyait la promesse de nombreuses possibilités à exploiter. Chose qu'il a effectivement mis à profit par la suite.

Heureux de se voir proposer des projets après une première carrière dans le sport, il a longtemps surfé sur une innocence rafraîchissante, lui permettant de faire à la fois preuve d'autodérision et de sincérité à l'écran. Be Cool (2005), Southland Tales (2006), La Montagne ensorcelée (2009), Very Bad Cops (2010), No Pain No Gain (2013)... tout autant de projets qui, même s'ils étaient loin d'être des chefs-d'oeuvre, l'aidaient à dégager un truc jouissif, qui manquait au cinéma alors que les Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger se faisaient vieillissants.

... à la désillusion

Attention, je ne dis pas que Dwayne Johnson était le meilleur comédien du monde destiné à rafler 5 Oscars. En revanche, je reste persuadé qu'il possédait les épaules pour s'offrir une carrière à la trajectoire parfaite. Malheureusement, ce n'est pas totalement ce qu'il s'est passé. À mesure que sa cote de popularité a logiquement explosé, il a progressivement changé de stature au point de se faire dévorer par celle-ci. De l'acteur prêt à tout pour s'amuser, peu importe les risques pour son image, il est devenu un control freak sans saveur, un business man avant d'être un comédien. À tel point qu'il apparait désormais comme son propre cliché.

On connait tous ce meme où, avec des images de lui dans la jungle, il est impossible de savoir à quels films elles appartiennent tant ces projets se ressemblent tous. C'est tristement ce qui résume le mieux sa filmographie à ce stade. Aujourd'hui, le box-office, le succès et le buzz passent avant le plaisir et l'épanouissement créatif. Dernière preuve en date ? Son retour à la WWE où il s'est amusé à utiliser un extrait de la chanson You're welcome du film Vaiana. Là où ce film avait été salué par tous et avait permis à la star de dévoiler une autre facette de son talent, il n'a pu s'empêcher de tordre ce succès pour faire grimper sa propre hype dans le monde du catch en détournant complètement le titre... Effectivement, en termes de chiffres ça fonctionne à chaque fois, mais à quel prix ?

Dwayne Johnson et les films dans la jungle, un meme ultime © Warner Bros / Footloose Productions

John Cena, l'anti-Dwayne Johnson qui réveille le cinéma

Et c'est là qu'entre en jeu John Cena. Également progéniture de la WWE, le comédien profite aujourd'hui de sa nouvelle vie au cinéma... pour s'éclater. Pour devenir ce que Dwayne Johnson aurait pu être : l'acteur badass le plus cool et attachant du cinéma. Pourtant, lui aussi possède une gigantesque image et popularité à préserver grâce à ses exploits sportifs passés. Mais à l'inverse de The Rock, il a opté pour le parti pris de ne rien calculer, de suivre son instinct et ça lui donne pleinement raison.

Ces dernières années, on l'a ainsi vu en père de famille totalement flippé dans Contrôle parental (2018), en pompier complètement dépassé par des gamins avec une scène de couche mythique dans Chaud Devant ! (2019), en anti-héros en total roue libre dans Peacemaker (2023), et aujourd'hui en loser à la ramasse qui se déguise en Britney Spears et reprend des chansons cultes version porno dans Ricky Stanicky (2024). Et bien sûr, il continue d'être badass et méga stylé dans des blockbusters épiques comme The Wall (2017), Bumblebee (2018) ou la saga Fast and Furious (2021-2023).

Peu importe si les rôles sont importants, stupides, ou improbables, il n'avance que pour le plaisir. Et forcément, même quand les films sont bancals, on prend tout de même un shot de kiff parce qu'on croit en lui et en sa sincérité. Il ne triche pas, il donne tout devant la caméra. Et tant pis si ça contraste avec / casse l'image qu'il avait mise des années à se bâtir. C'est notamment grâce à ça qu'on a pu le voir tout nu pour un sketch lors de la cérémonie des Oscars 2024 ou qu'on l'a retrouvé en sirène dans le film Barbie. Et ce, alors même que son agence était contre.

John Cena en sirène dans Barbie © Warner Bros / Footloose Productions

Une carrière guidée à l'envie

"Pour l'agence, ils fonctionnent en mode : 'Cette entité, cet 'article' gravite autour de cet univers, on doit donc rester sur notre ligne'. Mais je ne suis pas un article. Je suis un être humain et j'agis par le simple fait que chaque opportunité est une opportunité, a-t-il déclaré l'an passé à Howard Stern afin d'expliquer son drôle de caméo au côté de Margot Robbie. D'un point de vue de l'agence, ce rôle de sirène n'était 'pas à ma hauteur'. Et je comprends ce qu'ils veulent dire. Mais je leur ai dit que je voulais le faire, ils ne peuvent que me guider, ce ne sont pas eux qui prennent la décision finale." Il le précisait ensuite : "Leur idée était que les possibles retombées du rôle auraient pu me faire louper de meilleurs projets. Et je comprends. Mais j'ai toujours agi selon la philosophie qui dit : 'un bon travail vous offrira une autre chance'."

Un point de vue que l'on ne peut que saluer et qui apparaît comme très fort dans une telle industrie, et qui explique pourquoi Ricky Stanicky est aussi divertissant. Là encore, cela se sent que John Cena n'avance que pour le bonheur de s'amuser et de nous divertir. Et c'est ce qui apporte une vraie crédibilité aux gags et renforce davantage la puissance de ses répliques. Enfin quelqu'un qui a tout compris et qui nous ramène au meilleur du Schwarzenegger des années 90 !

John Cena en Britney Spears dans Ricky Stanicky © Warner Bros / Footloose Productions

Et c'est avec un tel mode opératoire que je suis persuadé que la star de 46 ans possède un bel avenir à Hollywood. Au regard des nombreux compliments auxquels il a le droit aujourd'hui de la part de ce métier, où son manque d'ego est aujourd'hui vanté, je ne serais pas surpris de le voir signer pour son propre Tchao Pantin d'ici à cinq ans. Et j'ai hâte de suivre ça.

À propos de
Dwayne Johnson
Dwayne Johnson
CINÉ SÉRIE
"Le public avant tout" : face au flop de Fast X, la franchise Fast and Furious bientôt sauvée grâce à ce rebondissement totalement fou
5 juin 2023 à 13:47
Tous les articles
Mots clés
Cinéma
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Koh Lanta 2024 : Sébastien en guerre contre Amri, il balance sur son comportement, "Il me raconte des mensonges encore aujourd'hui" play_circle
TV
Koh Lanta 2024 : Sébastien en guerre contre Amri, il balance sur son comportement, "Il me raconte des mensonges encore aujourd'hui"
15 mai 2024
"C'était un rêve devenu réalité". Liam Neeson se souvient de sa première grande expérience d'acteur après presque 50 ans de carrière play_circle
CINÉ SÉRIE
"C'était un rêve devenu réalité". Liam Neeson se souvient de sa première grande expérience d'acteur après presque 50 ans de carrière
1 mai 2024
Les articles similaires
"Le cinéma a été inventé pour lui" : Clint Eastwood fait l'éloge du seul acteur dont il a toujours été fan play_circle
CINÉ SÉRIE
"Le cinéma a été inventé pour lui" : Clint Eastwood fait l'éloge du seul acteur dont il a toujours été fan
10 juin 2024
"J'ai envie de me foutre à poil..." : Virginie Efira se confie cash sur ses scènes intimes au cinéma play_circle
CINÉ SÉRIE
"J'ai envie de me foutre à poil..." : Virginie Efira se confie cash sur ses scènes intimes au cinéma
2 mars 2024
Dernières actualités
Les Frères Scott : Sophia Bush (Brooke Davis) fait une révélation folle sur un de ses couples à l'écran, "j'étais choquée !" play_circle
Séries
Les Frères Scott : Sophia Bush (Brooke Davis) fait une révélation folle sur un de ses couples à l'écran, "j'étais choquée !"
18 juillet 2024
"C'est un film tellement ennuyeux" : Quentin Tarantino fracasse l'un des chefs-d'oeuvre de Steven Spielberg play_circle
CINÉ SÉRIE
"C'est un film tellement ennuyeux" : Quentin Tarantino fracasse l'un des chefs-d'oeuvre de Steven Spielberg
18 juillet 2024
Dernières news