2 photos
Voir le diapo
Voilà la suite de notre interview EXCLU du chanteur Sorel à découvrir sur Adobuzz bien sûr ... Crédit : D.R. Pourquoi avoir intitulé ce nouvel album « S » ?  Il y a plusieurs raisons. La plus simple c’est que je voulais trouver un mot fort pour nommer mon album puis un jour

Voilà la suite de notre interview EXCLU du chanteur Sorel à découvrir sur Adobuzz bien sûr ...


Crédit : D.R.

Pourquoi avoir intitulé ce nouvel album « S » ?
 Il y a plusieurs raisons. La plus simple c’est que je voulais trouver un mot fort pour nommer mon album puis un jour j’ai eu cette vision de la lettre « S » que je trouve très jolie à prononcer car à la fois c’est une question « est-ce ?» mais également quelque chose de très jolie graphiquement.
Je me suis dit appelle ton album « S » et après ce sont les gens qui se l’approprieront, ce qui est déjà en train de se passer.  Certains en font une définition personnelle par exemple « S » comme Soleil , « S » comme Solidarité. Mais quelque  part ce sera toujours « S » comme Sorel.

Ne ressentiez vous pas de plus en plus de pression lors de la conception de votre nouvel album vu les critiques et le public qui vous attendaient au tournant ?
Non, car j’ai enregistré dans un petit label indépendant peu exposé. Du coup j’ai encore tout à prouver aujourd’hui et j’ai surtout à cœur qu’on me découvre. Je me considère encore comme un petit nouveau de la scène française. Donc pour moi la pression se situe plutôt dans le fait de se dire « est-ce que j’ai ma place dans le panorama de la chanson française ? »

Vous avez fait parti de plusieurs groupes. Seriez-vous prêt à recommencer cette expérience ou est-ce définitivement derrière vous ?
C’est vraiment derrière moi car j’ai encore beaucoup de choses à prouver et à offrir et le faire dans le cadre d’un groupe je trouve cela trop compliqué. Et puis probablement que quelque part je dois avoir un égo surdimensionné qui fait qu’il n’y a pas de places pour d’autres. Mais j’ai des musiciens qui m’accompagnent et  je suis fidèle dans le sens où je considère que quand ils sont avec moi sur scène on forme un groupe. Je reste le propre vecteur au sein d’un groupe on va dire.

!afi!

Vous êtes un grand fan de musique de film. Quelle est la dernière que vous avez appréciée ?
Je suis allé voir Invictus le dernier film de Clint Eastwood. Ce réalisateur a toujours la faculté de créer des petites partitions de piano très simples qu’on retient et qui vont droit au cœur ce qui résume également bien mon album je trouve.  C’est ce genre d’émotions basiques qui sont importantes et puissantes pour moi.

Avec quels artistes de la scène française  aimeriez-vous collaborer ?

Paradoxalement il y en a avec qui j’aimerais collaborer mais avec qui je sais que ce serait difficile parce qu’on est pas du tout dans les mêmes registres. Je pense par exemple au chanteur Stanislas dont j’aime les mélodies. Sinon j’ai surtout à cœur de collaborer avec des gens issus du cinéma comme Isabelle Adjani, Isabelle Hupert, Jean Reno

Que peut-on vous souhaiter pour l’avenir ?
Que mon album soit compris et puisse toucher le maximum de monde. Car le travail d’un artiste reste avant tout de susciter un maximum d’émotions et d’être compris. Cela me permettrait de continuer de grandir.

!afi!

Sorel
Sorel : La parenthèse sauvage, son "side project" sous forme de bande imaginaire
Sorel ... le chanteur en interview EXCLU sur Adobuzz (Partie 2)
Sorel bientôt en interview sur Adobuzz ...