Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Instagram : cette internaute préfère les "stefdies" aux selfies, et c'est très drôle
Instagram : cette internaute préfère les "stefdies" aux selfies, et c'est très drôle
Tu en as marre des selfies sur les réseaux sociaux ? Stephanie Leigh Rose aussi. Cette internaute l'a fait savoir en proposant une alternative délirante sur Instagram : les "stefdies". L'idée ? poser la tête cachée sur le sol, ventre par terre comme si tu étais mort(e). Résultat ? Des photos de vacances originales.

Stefdies, le nouveau selfie ?

Les selfies, c'est surfait. En 2019, la tendance est aux "stefdies". Depuis plusieurs années maintenant, une internaute s'amuse à se prendre en photo de façon inhabituelle lors de ses vacances. Loin des paysages parfaits des influenceurs et des selfies retouchés des utilisateurs Instagram, elle préfère se cacher pour laisser le second plan prendre le dessus sur elle. En gros, l'inverse de l'égocentrisme de notre société !

Le visage tourné vers le sol (comme le corps tout entier), cette internaute se dissimule totalement pour que ses abonnés puissent voir non pas sa tête mais l'endroit où elle est allée. Une nouvelle façon de poser qui fait rire de plus en plus de gens sur Insta, récoltant pas mal de likes et de commentaires positifs.

Qui se cache derrière ces photos drôles ?

C'est une certaine Stephanie Leigh Rose qui se met en scène dans ces clichés amusants. A l'image de Celeste Barber qui reproduit les photos ridicules des tops et des célébrités, Stephanie Leigh Rose fait aussi rire ses abonnés Instagram en proposant des posts pour le moins atypiques.

Sur son compte Instagram, elle précise que "l'intérêt de STEFDIES est de permettre au spectateur de participer à l'image, en récréant la pose sur ses propres photos. Mes cheveux longs font allusion au fait que je suis une femme, mais en dehors de ça, personne ne sait vraiment qui se cache derrière mon projet au premier abord. Je préfère garder STEFDIES neutre, sans âge, sans sexe, sans personnalité. J'ai envie que tout le monde puisse s'identifier à mon concept".

Cette américaine qui vit à Londres, au Royaume-Uni, a même fait une exposition de ses "stefdies", devenus des oeuvres d'art anti-selfies.Son travail sera notamment exposé aux Rencontres d'Arles 2019.

News
essentielles
sur le
même thème