L'homosexualité masculine est souvent plus représentée à l'écran que l'homosexualité féminine. Mais la série I Am Not Okay With This sur Netflix compte bien faire avancer encore les mentalités d'un cran. Comment ? Son héroïne, Sydney (interprétée par Sophia Lillis) est une ado qui se cherche sexuellement. Avant qu'elle ne comprenne qu'elle est lesbienne et totalement amoureuse de sa meilleure amie Dina (Sofia Bryant).

Sydney et Dina, trop choux

En dehors du fait que le show I Am Not Okay With This sur Netflix soit drôle, étrange et rapide à voir (la saison 1 contient seulement 7 épisodes de moins de 30 minutes), il se veut aussi complètement ancré dans son temps.

La série teen suit Sydney, incarnée par Sophia Lillis, que vous avez pu voir dans les films Ça et Ça : Chapitre 2 ainsi que dans la série Sharp Objects avec Amy Adams. Sa particularité ? Cette ado se rend compte qu'elle a des supers pouvoirs, du style tout casser autour d'elle quand elle s'énerve. Mais ce truc de ouf tombe au mauvais moment : la lycéenne doit déjà gérer son deuil (son père est mort récemment), sa relation conflictuelle avec sa mère, s'occuper de son petit frère (sa mère enchaînant les heures de travail), ses problèmes au lycée (les cours et les moqueries)... et la découverte des plaisirs charnels.

En dehors du côté fantastique avec les pouvoirs de Sydney (qui reflètent aussi ce que vivent les ados, à savoir être vénère assez vite) et de l'humour grinçant de l'héroïne, c'est surtout son homosexualité et la façon dont elle est traitée qui change de ce qu'on peut voir ailleurs. Oui, le personnage principal est in love de sa BFF Dina (Sofia Bryant). Oui, elle préférerait coucher avec son amie (avec qui elle espère finir en couple) qu'avec son voisin et confident Stanley (Wyatt Oleff), alias Stan pour les intimes.

Non seulement I Am Not Okay With This met en avant une lesbienne (c'est tout de même elle le premier rôle), mais surtout, elle reste avant tout une ado comme les autres, avec ses interrogations, ses vibes dépressives, ses excès de colère ou encore sa frustration.

Une "1ère" héroïne lesbienne dans un teen drama

Certes, la communauté queer a été mise en avant dans plusieurs séries, films et documentaires, mais l'homosexualité féminine reste un peu moins représentée que l'homosexualité masculine.

Oui, on se souvient tous (si vous avez plus de 25 ans) de The L Word, la série suivant les aventures d'Alice (Leisha Hailey), Shane (Katherine Moennig), Bette (Jennifer Beals), Tina (Laurel Holloman), Dana (Erin Daniels) ou encore Jenny (Mia Kirshner). C'était alors une plongée géniale dans le monde des lesbiennes, bisexuelles et transsexuelles de West Hollywood. Le reboot The L Word : Generation Q a même été lancé en automne 2019.

On se rappelle aussi des personnages lesbiens d'Orange Is the New Black, d'Emily (Shay Mitchell) dans Pretty Little Liars , de la flic lesbienne esseulée dans la saison 2 de The End Of The F***ing World, de la grande soeur de Sam (Keir Gilchrist), Casey (Brigette Lundy-Paine) dans Atypical, Robin (Maya Hawke) dans Stranger Things ou encore de la chérie d'Otis (Asa Butterfield), Ola (Patricia Allison) avec Lily (Tanya Reynolds) dans la saison 2 de Sex Education.

En faisant de Sydney une star lesbienne, I Am Not Okay With This permet ainsi de continuer à faire avancer les mentalités.

Netflix
Ratched : Jon Jon Briones (Dr. Hanover) a dû lobotomiser son propre fils
Jurassic World, la colo du crétacé saison 2 : le showrunner tease la suite
Baby saison 3 : pourquoi la fin de la série de Netflix est décevante
Julie and the Phantoms saison 2 : Luke et Julie en couple ? L'avis des acteurs (Interview)
voir toutes les news de Netflix Découvrir plus d'articles